Retour

Quatre personnes arrêtées dans une chambre de l’Hôtel Delta

Quatre personnes ont été arrêtées vendredi soir dans une chambre de l'Hôtel Delta. Les policiers de Québec ont dû mettre fin à la fête.

Les policiers se sont d’abord déplacés pour une personne possiblement en danger.

« Sur place, on a plusieurs personnes dans la chambre, c’est plus un gros party que des gens en danger », explique le lieutenant Éric Aubé.

Un individu âgé de moins de 18 ans avait en sa possession un dispositif à impulsion électrique. « Cette personne-là a été arrêtée pour possession d’arme prohibée », indique le policier.

Une autre personne, qui était recherchée par les autorités en vertu de plusieurs mandats d’arrestation, a été arrêtée.

« Les personnes ont causé énormément de désordre. Donc c’était le seul moyen de mettre fin à l’infraction, de les mettre en détention provisoire », souligne-t-il.

Un individu pourrait être accusé d’avoir cloné ou volé des cartes de crédit.

« Il est accusé de possession de cartes de crédit qui ne sont pas à lui, reste à déterminer si elles sont clonées ou pas », ajoute-t-il.

L’une des quatre personnes interpellées, arrêtée pour désordre, devait être libérée sous peu vendredi tard en soirée. Les autres resteront détenus jusqu’à leur comparution.

Le lieutenant Éric Aube informe que l’arme à impulsion électrique sera étudiée. « C’est un dispositif qu’on ne voit pas couramment, [il faudra déterminer] s’il fait partie toujours des armes prohibées ou on est à la limite d’une arme à autorisation restreinte. Mais tout porte à croire que ce dispositif est prohibé », termine le lieutenant Éric Aubé.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité