Retour

Québec 21 promet plus de transparence dans les finances de la ville

Le chef de Québec 21, Jean-François Gosselin, promet une gestion transparente des finances de la ville de Québec s'il est élu maire le 5 novembre. Il reproche au maire sortant, Régis Labeaume, de ne pas dévoiler toute l'information aux citoyens.

Il affirme avoir fait plusieurs demandes d’accès à l’information qui ont été infructueuses. « C’est difficile. Les chiffres ne sont pas bien ventilés. Les chiffres sont perdus dans un paquet d’informations, un manque de transparence flagrant », dénonce-t-il.

Jean-François Gosselin souligne qu’en 2011, Québec voulait devenir la ville la plus ouverte, mais que ce n’est toujours pas le cas. « C’est un autre échec de l’administration Labeaume », souligne-t-il.

Le candidat à la mairie s’engage d’ailleurs à optimiser le site web de la ville pour rendre l'information plus accessible. Il assure que des chiffres clairs dans les dossiers chauds seront publiés en ligne, s'il devient maire.

M. Gosselin accuse Régis Labeaume de tenir des promesses sans les chiffrer depuis le début de la campagne électorale.

« Il nous parle depuis le début de la campagne de n’importe quoi, de parcs, il ne nous dit pas combien ça va coûter. Il ne répond pas aux questions », déplore-t-il.

Devenir « un leader régional »

Le chef de Québec 21 promet également à devenir un leader régional pour la réalisation d'un troisième lien à l'est du territoire. Il veut des engagements clairs du gouvernement Couillard.

« Le bureau de projet devrait tout simplement être en mode action. Comment on le fait? Un pont? Un tunnel? À quel endroit? C’est de ça qu’on devrait parler », lance-t-il.

Il souligne qu’un tel projet sera financé par les autres paliers de gouvernement. « Ce ne sera pas la Ville de Québec qui va gérer ce projet-là, ce n'est certainement pas la Ville de Québec qui va le financer », affirme-t-il.

Selon lui, il n’y aura pas d'impacts sur les taxes des contribuables de Québec.

Plus d'articles

Commentaires