Retour

« Québec, c’est notre ville à tous » - Phillip Danault, du Canadien de Montréal

Une pause de plusieurs secondes a suivi la question. Michel Therrien pesait ses mots. Finalement, « les mots me manquent pour une tragédie comme ça », a soufflé l'entraîneur du Canadien de Montréal.

Un texte d'Alexandre Gascon

Mardi matin après l’entraînement du Tricolore, l’organisation y est allée d’un élan de solidarité avec les proches des victimes de la fusillade survenue dans une mosquée à Québec, dimanche soir.

Joueurs et entraîneurs ne savaient pas exactement comment apporter leur soutien aux citoyens de la ville, comment exprimer leur désarroi devant la violence de l’attaque, mais leur sincérité ne pouvait être remise en cause.

« Tout le monde est derrière la ville, a lancé David Desharnais, qui a grandi à une quarantaine de kilomètres de Sainte-Foy, à Laurier-Station. Ce sont des choses qui ne se font pas. Il n’y a pas d’autre chose à dire. »

Therrien, quant à lui, connaît bien la Vieille Capitale. Il y a passé ses années juniors au début des années 1980 avec les Remparts avant d’y retourner pendant deux ans, au tournant du millénaire, comme entraîneur des Citadelles, le club-école du CH à l'époque.

« C’est une ville sécuritaire, une ville le fun. De voir ces choses-là arriver à côté de chez nous, c’est très malheureux », s’est exclamé l’entraîneur, visiblement ému.

« Ça remet les choses en perspective », a-t-il ajouté.

Une minute de silence pour les victimes

Comme il l’avait fait avec beaucoup de classe au lendemain des attentats de Paris en novembre 2015, le Canadien rendra hommage aux victimes et à leurs familles mardi soir à l’occasion du passage des Sabres au Centre Bell.

Une minute de silence sera observée, que respectera religieusement Phillip Danault, lui aussi choqué de la tragédie.

« Québec, c’est notre ville à tous, je veux envoyer mes condoléances à toutes les familles », a mentionné l’ancien des Tigres de Victoriaville.

« Je pense qu’il y avait eu un meurtre dans la ville de Québec en 2016 », a ajouté Danault qui semble suivre l’actualité (NDLR : aucun de juillet 2015 à août 2016).

« Ça ne devrait jamais arriver », a conclu l’attaquant.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un gros chien fait des vagues en apprenant à nager





Rabais de la semaine