Retour

Québec « d'accord » avec l’élargissement de Laurentienne, dit Labeaume

Le gouvernement du Québec accepte de reconfigurer l'autoroute Laurentienne, a affirmé Régis Labeaume, au lendemain d'une rencontre avec le ministre des Transports, Laurent Lessard.

« Ils sont d'accord pour qu'on procède. Alors on a réussi à les convaincre et on est très heureux de cela. Comme c'est eux autres qui payent, il faut établir le calendrier et la première chose à faire, c'est de créer un bureau de projet », a déclaré le maire de Québec.

La mise en place du bureau qui analysera le projet devrait être annoncée au début de l'année 2017, croit M. Labeaume.

La Ville a soumis au gouvernement un plan de 70 millions de dollars qui prévoit l'élargissement de Laurentienne à trois voies, et même quatre par endroits, jusqu'au centre-ville pour améliorer la fluidité de la circulation.

Le maire juge insuffisant l'ajout d'une troisième voie vers le sud seulement, entre la rue de la Faune et le boulevard Louis-XIV, tel qu'annoncé initialement par le gouvernement.

Il est trop tôt pour savoir si la vision de la Ville sera respectée. « On leur a remis, on verra à partir du bureau de projet », a précisé M. Labeaume.

Le maire reconnaît que les normes de sécurité du ministère pourraient faire grimper la facture. « Les normes du ministère, on en a tenu compte, mais c'est à eux de décider. Ils ont des normes de sécurité très très élevées. Nous autres, on est sécuritaire, mais on est peut-être un peu moins maniaque. »

Le cabinet du ministre des Transports n'a pas voulu confirmer ni commenter les propos de Régis Labeaume, disant ne pas être prêt pour une annonce

Optimiste quant à l'élargissement de Laurentienne, le maire s'est félicité des travaux réalisés sur « les artères les plus sensibles » de la capitale depuis son entrée en fonction.

« Robert-Bourassa reconfiguré, Henri-IV reconfiguré, Laurentien qui s'en vient, puis Duplessis, il y a eu des travaux de structures. Ça veut dire que depuis 2008, on a fait beaucoup de chemin. »

Le maire Labeaume a aussi discuté avec le ministre Lessard de l'échéancier de réalisation du service rapide par bus qu'il espère devancer, des travaux sur Henri-IV, de la circulation entre les deux rives et du plan de réaménagement de la tête des ponts qui semble bien avancé. Le maire a parlé d'une annonce possible au début de 2017.

Plus d'articles