Retour

Québec en mission de recrutement à Montréal

La région de Québec mène aujourd'hui une opération de séduction à Montréal à l'occasion des Journées Carrières qui se tiennent cette semaine à Polytechnique.

Un texte de Guylaine Bussière

Pour la première fois, Québec International et le maire Régis Labeaume y accompagnent des entreprises de la région afin d'offrir 180 emplois aux finissants, mais aussi pour leur vendre les attraits de la ville et de la région.

En tout, 11 entreprises seront sur place afin d'offrir des postes en génie ou en informatique.

Québec International, l'agence de développement économique de la région qui accompagne déjà les entreprises dans des missions de recrutement à l'étranger, a décidé de miser également sur ces journées montréalaises de recrutement.

La vice-présidente de Québec International, Line Lagacé, fait valoir que Montréal représente un bassin de travailleurs important.

La nouvelle stratégie mise en place par Québec International fait même appel au pouvoir de persuasion du maire Labeaume. « On va voir si je suis capable leur faire un bon pitch », dit-il.

Régis Labeaume tentera d'être convaincant, lui qui répète depuis des mois que les problèmes actuels de recrutement mettent en péril le développement des entreprises et de la région.

Avec un taux de chômage de 3,8 % en août dernier dans la région métropolitaine de Québec, le problème est d'ailleurs plus criant que jamais.

Entreprises optimistes

Parmi les entreprises qui seront présentes à Polytechnique se trouve Mirego, qui développe des applications mobiles pour de grandes entreprises comme Bell, Sobeys et la Société des alcools du Québec.

Née il y a 10 ans dans la capitale, Mirego emploie 107 personnes et compte en embaucher une trentaine dans l'année à venir.

Sébastien Morin, un associé de Mirego, est persuadé que la mission de séduction organisée par Québec International va porter ses fruits. « Il n'y a pas d'initiatives qui sont de trop présentement. On est pratiquement au plein emploi à Québec. »

Pour attirer des finissants, Mirego mise sur des conditions salariales compétitives en plus d'offrir des avantages comme l'accès à un centre de sport ainsi que des dîners livrés par un traiteur.

Toutefois, selon Sébastien Morin, l'important est de vendre la culture d'entreprise et de montrer combien les employés sont au cœur de la réussite. Visiblement, Mirego a réussi ce pari avec son designer David Dufour qui s’est fait tatouer le M de Mirego sur le poignet.

Environ 2000 étudiants et finissants devraient visiter les Journées Carrières qui se tiennent à Polytechnique Montréal depuis lundi. Des entreprises de Québec y participent depuis le début de la semaine.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine