Retour

Québec et Lévis s’entendent sur un projet commun pour le SRB

Les maires de Québec et Lévis se sont entendus vendredi sur un tracé commun pour le projet de service rapide par bus (SRB).

Un texte de Louis Gagné

« On a encore du travail à faire, mais ce qui est important, c’est qu’on a un projet commun, qu’il va y avoir des plans et devis de chaque côté. Lévis a fait ses choix puis on est très heureux », a déclaré M. Labeaume à sa sortie d’une rencontre du comité directeur chargé de coordonner le projet de SRB.

Le maire de Québec a rencontré les médias aux côtés de son homologue de Lévis, Gilles Lehouillier. Les deux hommes étaient visiblement satisfaits de l’entente. Ils ont toutefois refusé de dévoiler les tronçons qui ont été retenus.

« La portée du projet sur laquelle il y a entente aujourd’hui avec le comité directeur, tout ça, ce qui a été déposé, la portée du projet est intéressante pour les gens de Lévis, a néanmoins commenté le maire Lehouillier. Je vous le dis, c’est conforme à ce qu’on a toujours eu sur les tables à dessin. »

Plans et devis sur les deux rives

Les deux maires ont également convenu que l’enveloppe de 56 millions de dollars annoncée dans le budget du gouvernement Couillard servirait à concevoir des plans et devis sur les deux rives du Saint-Laurent et pas seulement à Québec.

« Lévis va être inclus et il y aura des travaux en simultané, à Lévis et Québec, sur des tronçons qui font notre affaire et puis ça, pour nous, c’est extrêmement important », s’est réjoui Gilles Lehouillier.

Régis Labeaume et lui ont également convenu de mener conjointement la bataille pour exiger que les gouvernements fédéral et provincial financent le projet de SRB à 100 %.

« Gilles l’a exigé, moi je pense que je vais me battre pour avoir 100 % [...] et je pense qu’on est très capable [de l'obtenir]. Je pense qu’on a de très bons arguments », a dit Régis Labeaume.

Lévis doutait

À son arrivée à la rencontre du comité directeur, vendredi matin, Gilles Lehouillier avait affirmé qu’il n’était plus certain que le projet de SRB se rendrait sur la rive sud.

« Vous n’avez pas la certitude [que le projet ira à Lévis]? », lui avait demandé un journaliste.

« Non, je ne l’ai pas au moment où on se parle. On va voir à la lumière de la rencontre », avait répondu le maire.

Avec les informations de Louise Boisvert

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine