Le gouvernement du Québec a annoncé mardi l'octroi d'une aide financière de 98 millions de dollars à La Maison Simons afin de l'aider à accélérer sa transformation numérique.

Un texte de Louis Gagné

Un montant de 81 millions de dollars sera alloué sous forme de prêt par l’intermédiaire du programme Essor, d’Investissement Québec.

De cette somme, 51 millions seront investis dans le futur centre de traitement des commandes en ligne qui sera construit dans le secteur Chauveau. Entièrement robotisée, l’infrastructure permettra de traiter 15 000 items à l’heure et aidera l’entreprise à demeurer concurrentielle, selon son président, Peter Simons.

« C'est essentiel, d’après moi, pour assurer la pérennité de la maison. C'est primordial pour nos employés, surtout pour les gens qui sont ici. On a une responsabilité de rapidement leur offrir les outils pour compétitionner contre les gros », a fait valoir l’homme d’affaires.

Virage numérique

Les 30 millions restants permettront à l’entreprise spécialisée dans la vente de vêtements et d’articles pour la maison de conserver son centre de distribution à Québec.

La ministre de l’Économie, Dominique Anglade, a indiqué que l’objectif est d’y établir un centre multiusager en commerce électronique qui pourra être utilisé par des entreprises voulant amorcer leur virage numérique.

« Il faut que nous soyons capables de transformer le commerce de détail afin qu'il y ait du numérique, de la robotisation, de l'automatisation pour faire en sorte qu'on soit compétitifs et concurrentiels sur les marchés internationaux, et surtout pour avoir des emplois de qualité ici, chez nous, au Québec », a insisté Mme Anglade.

Achat d’actions

En plus du prêt de 81 millions, le gouvernement investit 17 millions dans La Maison Simons grâce à l’achat d’actions par Investissement Québec. À noter que c’est la première fois de son histoire que La Maison Simons ouvre son capital-actions à des partenaires externes.

La Caisse de dépôt et placement du Québec acquiert de son côté une participation de 27 millions de dollars.

Si on inclut la participation de la Caisse, les fonds publics investis dans la « plus vieille entreprise privée au Canada » totalisent 125 millions.

Soutenir la croissance

Le projet de transformation numérique de La Maison Simons est évalué à 215 millions de dollars et devrait créer 450 emplois.

Peter Simons a indiqué que cet investissement avait été rendu nécessaire par l’importante croissance qu’a connue l’entreprise de Québec au cours des dernières années.

Il a rappelé que La Maison Simons avait ouvert sept magasins à travers le Canada au cours des cinq dernières années.

« Le succès crée un besoin critique d'investir dans notre capacité de traitement et de distribution pour desservir cette croissance », a déclaré le président.

Fondée en 1840, La Maison Simons emploie quelque 3000 personnes au Québec et dans le reste du Canada.

Avec la collaboration de Jean-François Nadeau

Plus d'articles