Alors que s'amorce la valse des déménagements du 1er juillet, le Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) rappelle que c'est dans la région de Québec que le prix moyen des loyers est le plus élevé dans la province.

Il en coûtera en moyenne 798 $ chaque mois pour se loger dans la région métropolitaine de Québec comparativement à 777 $ pour la région métropolitaine de Montréal, selon des données de la Société canadienne d'hypothèque et de logement (SCHL).

Mais dans la réalité, du studio jusqu'à l'appartement de cinq pièces, les endroits réellement disponibles coûtent encore plus cher.

« Quand les gens se promènent et regardent les coûts disponibles en location, c'est souvent autour de 1000 $ », nuance Véronique Laflamme, porte-parole du FRAPRU.

« Pour les gens qui n'ont pas de revenus ou les gens qui ont des revenus moyens, c'est de plus en plus difficile d'avoir un loyer qu'on peut se payer », ajoute-t-elle.

À Québec, la hausse du coût des loyers force les personnes à faible revenu à se déplacer plus loin.

« Il y a des gens qui sont déplacés de leur quartier, parce qu'ils n'ont pas les moyens de payer le loyer au coût qui est demandé », poursuit Mme Laflamme.

Dans la région de Québec, plus du tiers des ménages locataires paient plus que la norme de 30 % de leurs revenus pour se loger, et 15 000 personnes y consacrent plus de la moitié de leurs revenus.

Martin Lucchesi, un résident de Québec qui déménageait dimanche, estime qu'il consacrera « de 30 à 40 % de son salaire » pour payer son nouveau loyer.

« Où on s’en va c’est comme si on s’en allait dans une maison, mais c’est le même prix qu’un appartement. C’est quand même très cher pour ce qu’on a de besoin. On est une famille reconstituée avec trois enfants ».

La solution passe par le logement social, plaide Véronique Laflamme. Or, les investissements gouvernementaux dans le secteur sont insuffisants, selon elle.

« Malheureusement, le logement social, il ne s'en construit pratiquement pas. C'est 3000 qui sont financés chaque année pour tout le Québec, et l'an dernier à Québec, seulement 180 ont été construits. »

Plus d'articles