Retour

Québec s’engage à prolonger l’autoroute 73 en Beauce

Le gouvernement Couillard commande une étude d'opportunité pour le prolongement de l'autoroute 73 en boulevard urbain à Saint-Georges, en Beauce.

Un texte de Marc-Antoine Lavoie

L’annonce a été faite vendredi matin. Cette étude est la première étape à la réalisation du projet. Elle permettra notamment de définir le tracé et les coûts du prolongement de l’autoroute.

En entrevue à Radio-Canada en mars dernier, le député de Beauce-Sud, Paul Busque, disait militer auprès de son gouvernement pour la construction d’un boulevard urbain jusqu’à la 150e Rue. Un prolongement par étape était par la suite privilégié.

Les représentations de M. Busque auraient trouvé écho. Selon nos informations, l’étude envisagera la possibilité de poursuivre le tronçon jusqu'à la route 173, au sud de Saint-Georges.

« C’est un départ. Il fallait débuter par la première étape. En espérant, que peu importe le résultat des prochaines élections, ça va continuer », a réagi le maire de Saint-Georges, Claude Morin.

L’étude d’opportunité fera l’objet d’un appel d’offres. Une fois le contrat octroyé, elle doit être réalisée à l’intérieur d’un an. Les analyses effectuées au cours des prochains mois préciseront l’échéancier du projet et en combien de phases il sera fragmenté.

Améliorer la sécurité

Le maire de Saint-Georges martèle que le prolongement de l’autoroute 73 est essentiel pour améliorer la sécurité et la fluidité du transport au centre-ville.

Il rappelle l’accident mortel impliquant un poids lourd, en janvier dernier. Cet événement l’a convaincu d’appuyer le projet de boulevard urbain qui pourrait se concrétiser plus rapidement qu’un prolongement en autoroute à quatre voies.

« Ça peut aller assez vite. Il n’y a pas beaucoup d’obstacles et le tracé prévu est déjà protégé dans le schéma d’aménagement », précise le maire qui souhaite pouvoir entamer la construction en 2020.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les régimes: 10 mythes tenaces