Retour

Québec souhaite ramener les cyclistes au-delà de 2018

Le maire de Québec, Régis Labeaume, négocie déjà à sa façon pour que que les Grands Prix cyclistes reviennent dans la capitale au-delà de 2018.

Un texte de Jean-Philippe Martin

« Pour nous, c'est un moment de commercialisation de la ville incroyable. Évidemment, on paye toujours trop cher, mais ça vaut la peine ».

Le maire de la Ville de Québec Régis Labeaume s'est permis cette boutade à l'endroit du président des Grands Prix cyclistes de Québec et Montréal, Serge Arseneault, lors du point de presse de lancement de la course 2017, mercredi.

Pendant que les cyclistes se préparent pour l'épreuve de vendredi dans les rues de la capitale, le maire de Québec entamera bientôt les discussions afin que l’événement soit de retour au-delà de 2018, la dernière année d'un contrat de quatre ans.

Plus d'un million par année

Dans les faits, Régis Labeaume ne croit pas que Québec paye trop cher pour amener les professionnels sur deux roues dans sa cour.

Selon lui, la présence de l'élite mondiale du cyclisme sur route vaut chaque dollar investi par la ville de Québec dans l’événement sportif.

La contribution financière de la ville de Québec s'élève à 4 350 000 $, ce qui représente un peu plus d'un million de dollars par année.

Diffusion dans 130 pays

La maire Labeaume rappelle que l’événement est diffusé dans 130 pays à travers le monde et présente Québec sous son meilleur jour.

En 2014, selon la ville, près de 90 000 spectateurs se sont déplacés le long du parcours et les dépenses des visiteurs auraient dépassé 3 millions de dollars.

Le maire espère renouveler l'entente pour 4 à 5 ans, mais il ne s’attend pas à ce que le prix de la facture diminue pour les prochaines années.

« C'est bien rare que l'inflation ne fasse pas son travail » a-t-il répondu.

Les Grands Prix Cyclistes sont présentés à Québec et Montréal depuis 2010.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine