Retour

Québec « Ville de littérature » de l'UNESCO

Québec devient officiellement la première municipalité francophone à être reconnue comme « Ville de littérature » par l'UNESCO.

L’administration Labeaume avait posé sa candidature auprès du Réseau des villes créatives de l’UNESCO le printemps dernier afin que Québec y soit admise dans la catégorie « littérature ».

Créé en 2004, le Réseau des villes créatives compte 180 membres répartis dans 72 pays. Il reconnaît les municipalités qui mettent la créativité et les industries culturelles au coeur de leur développement.

Les villes sont évaluées dans sept domaines différents : artisanat et art populaire, design, film, gastronomie, littérature, musique et arts numériques.

L'objectif du Réseau est de promouvoir la coopération entre les villes et d’encourager leur développement autour de l'élément de créativité qui leur est reconnu. Il y a maintenant 28 « Villes de littérature ».

Dans un communiqué de presse, le maire Régis Labeaume a souligné la présence de 200 créateurs littéraires et de plus de 100 organismes, éditeurs et libraires qui travaillent dans le milieu de la littérature à Québec.

Le rayonnement de Québec en matière de littérature ne faisait aucun doute pour la vice-présidente du comité exécutif de la Ville, Julie Lemieux.

« Cette reconnaissance de l’UNESCO confirme le positionnement de Québec comme un chef de file en termes de bibliothéconomie, de technoculture et d’innovation numérique », a-t-elle déclaré.

Québec appuyait sa candidature sur la performance de son réseau de bibliothèques, sur l'apport de la Maison de la littérature, sur l'innovation des entreprises numériques dans le domaine du livre ainsi que sur la présence, sur son territoire, de la Literary and Historical Society of Quebec et des éditions Hannenorak.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine