Illustre navigateur, Joseph-Elzéar Bernier a laissé sa marque dans l'histoire canadienne. Le Lévisien vient d'ailleurs d'être immortalisé au quai Paquet à Lévis. Une sculpture de bronze à son image a été inaugurée en compagnie du premier ministre du Québec, Philippe Couillard, et du maire de Lévis, Gilles Lehouillier.

Un texte de Marie Maude Pontbriand

Né en 1852 à L'Islet-sur-Mer, Joseph-Elzéar Bernier a rapidement eu le pied marin. Il le tenait de son père, pilote de grands voiliers dans la marine marchande. À 17 ans, le jeune Bernier devient capitaine. Il navigue à travers le monde avant de devenir explorateur et passionné du Grand Nord.

Sa contribution à la souveraineté canadienne dans l'Arctique a été décisive, explique le conservateur du Musée maritime de L'Islet-sur-Mer, Alain Franck. « Il a laissé sa marque pour avoir pris possession des territoires arctiques au nom du Canada », précise-t-il.

Il a contribué à la cartographie du Nord canadien. Il aurait bien voulu découvrir le pôle Nord et le passage du Nord-Ouest, mais les conditions n'ont malheureusement pas été favorables pour lui, explique M. Franck. C'est plutôt le navigateur américain Robert Peary qui a eu l'honneur de diriger l'expédition qui aurait atteint le pôle Nord en premier.

Après une vie remplie d'aventures, le capitaine Bernier est décédé chez lui, à Lévis, en 1934. « Même s'il a bamboché sous les sept mers du monde ça ne l'a pas empêché de s'éteindre naturellement dans son lit à l'âge de 83 ans », raconte le conservateur du Musée maritime de L'Islet-sur-Mer.

Plus de 80 ans après sa mort, la mémoire de Joseph-Elzéar Bernier est de plus en plus honorée. Il figure maintenant à la page 12 du passeport canadien, il a un musée à sa mémoire à L'Islet-sur-Mer et il a dorénavant une sculpture de bronze de plus de deux mètres de haut à son image, installée au quai Paquet à Lévis.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une bulle gèle sous nos yeux





Concours!



Rabais de la semaine