Retour

Quoi voir au festival de cinéma de Québec?

Le Festival de cinéma de la ville de Québec (FCVQ), qui s'est ouvert mercredi, aura projeté d'ici le 23 septembre plus de 200 films, longs métrages de fiction, documentaires ou encore films d'animation. À ces projections s'ajoutent bon nombre d'événements variés en lien avec le cinéma. Voici quelques films à voir et autres activités qui valent le détour, selon le directeur de la programmation, Olivier Bilodeau.

La Passion de Jeanne d'Arc

Présenté dans une forme de ciné-concert, le film français La Passion de Jeanne d'Arc, du cinéaste Carl Theodor Dreyer, est l'un des éléments marquants de la programmation, selon Olivier Bilodeau. Pour l'occasion, l'organiste Karol Mossakowski fera une prestation en direct pendant la projection.

« Il fera sa propre musique sur l'orgue Casavant du Palais Montcalm. Il s'agit d'un spectacle unique, on ne peut pas recréer ce genre de spectacle dans son salon ou avec Netflix! »

Lieu : Palais Montcalm, salle Raoul-JobinQuand : 15 septembre, 20 h

Une rencontre avec l'ancien James Bond George Lazenby

Samedi, c'est James Bond qui sera à l'honneur. Au fil d'un docu-fiction, le public pourra découvrir l'histoire invraisemblable de l'acteur George Lazenby. Il a incarné James Bond dans le film Au service secret de Sa Majesté en 1969. « Il a joué James Bond une seule fois, sans avoir aucune expérience de comédien. Deux ans auparavant, il était un mécanicien automobile en Australie. Il a refusé un contrat pour faire sept autres films et un million de dollars. C'est un électron libre », décrit le directeur de la programmation.

L'acteur, qui sera sur place, répondra aux questions du public après la projection.

Lieu : Palais Montcalm, salle Raoul-JobinQuand : 16 septembre, 14 h

Courts métrages d'Haïti

Deux cinéastes venus d'Haïti assistent au FCVQ pour présenter des courts métrages de leur pays.

« Les deux réalisateurs seront ici pour nous parler de la réalité d'Haïti, et ce que ça représente de faire des films là-bas », mentionne Olivier Bilodeau.

Une dizaine de courts métrages seront projetés. Les cinéastes aborderont les réalités de leur travail avec le public présent à la soirée.

Lieu : Poudrière de l'EsplanadeQuand : 15 septembre, 19 h 30

La soirée des passeurs du conte

Cinq conteurs de la région de Bellechasse font part de leur vécu et de leur passion pour l'art du conte dans un documentaire. La projection sera suivie d'une soirée de contes.

« On les découvre à l'écran, et ensuite on les a en direct devant nous, comme Fred Pellerin. Ils racontent les légendes de Bellechasse. »

L'événement se tient au lieu historique la poudrière de l'Esplanade, situé près de la porte Saint-Louis. Tout au long du Festival, le lieu de diffusion alternatif présentera des films « dans un cadre de diffusion plus relax, où les gens peuvent prendre une bière ».

Lieu : Poudrière de l'EsplanadeQuand : 16 septembre, 19 h 30

Louise Lecavalier - Sur son cheval de feu

Le long métrage documentaire sur la vie et l'oeuvre de l'artiste Louise Lecavalier est présenté en première mondiale. Le film propose un portrait intimiste de la danseuse et chorégraphe canadienne passionnée qui a révolutionné la danse contemporaine dans les années 1980.

Lieu : Musée national des beaux-arts du QuébecQuand : 17 septembre, 15 h 30; 21 septembre, 19 h

ID - Séguin, Bureau et Cadieux se questionnent

Trois artistes multidisciplinaires se réunissent dans le cadre d'une conférence. Marc Séguin, Martin Bureau et Sophie Cadieux s'interrogent sur ce qu'est une bonne histoire, la manière de la raconter.

« Eux, ils font un peu de tout, ils ont plusieurs talents. Ils vont nous parler de comment ça s'articule dans leur travail. »

Lieu : MNBAQ, auditorium Sandra et Alain BouchardQuand : 19 septembre, 13 h

Plus d'articles

Commentaires