Retour

Radars photo mobiles : 667 000 $ en contraventions à Québec

Près de six mois après leur implantation dans la région de Québec, les radars photo mobiles ont rapporté près de 667 000 $ dans les coffres de l'État.

En tout, plus de 7000 automobilistes ont été pris en faute par les nouveaux appareils au cours de cette période, selon le ministère de la Justice.

Les radars photo mobiles se promènent dans la région depuis le 19 octobre. Deux appareils sont déployés aléatoirement dans l'un ou l'autre des 35 sites choisis par le ministère des Transports et la Ville de Québec.

Le boulevard Louis-XIV trône au sommet de la liste des artères comptant le plus d'infractions. 1709 constats y ont été émis pour un revenu total de 163 145 $. Le boulevard Robert-Bourassa arrive bon deuxième : 1435 automobilistes s'y sont fait prendre pour 129 003 $ d'amendes.

Sur le boulevard Champlain, 1125 infractions ont été constatées pour un total de 106 084 $.

Mobilisation d'automobilistes

Depuis l'implantation des radars photo mobiles dans la région, un groupe d'internautes s'est mobilisé sur Facebook afin d'éviter de se faire prendre. Le groupe, nommé « Emplacement Photo Radar - Québec » compte près de 30 000 abonnés.

L'un des gestionnaires du groupe, qui préfère garder l'anonymat, explique que la démarche n'est pas de nuire au travail des policiers. « On aide le ministère des Transports de faire ralentir les gens dans les zones à risques », explique-t-il.

Le ministère des Transports dressera un premier bilan des radars photo mobiles à Québec au mois de juin.

Plus d'articles

Commentaires