Retour

Ralentissement marqué des mises en chantier dans la région de Québec

Après une année 2015 dynamique, la Société canadienne d'hypothèque et de logement (SCHL) anticipe un ralentissement marqué des mises en chantier pour les deux prochaines années dans la région de Québec.

L'an dernier, plus de 5442 chantiers ont été entrepris, alors que cette année on devrait en compter au maximum 3850 selon les chiffres de la SCHL. En 2017, les prévisions seront encore à la baisse avec moins de 3400 mises en chantier prévues.

Cette baisse s'explique par un plus grand nombre de propriétés existantes à vendre et la présence sur le marché de nombreuses copropriétés neuves invendues.

« Du côté de la copropriété, il y a encore des stocks de condos neufs invendus et les acheteurs ont amplement le choix. Donc, ça va ralentir la cadence de production du côté du neuf. Il y a eu aussi beaucoup de construction d'appartements locatifs », mentionne Francis Cortellino de la SCHL.

Le taux d'inoccupation qui se situait autour de 4 % l'an dernier à Québec, passera cette année à 5 % et devrait atteindre 5,5 % en 2017.

Pour ce qui est de la revente, les perspectives sont plus encourageantes. La solidité du marché du travail, jumelée à la faiblesse des taux hypothécaires, devrait entraîner une hausse du nombre de transactions.

Le prix moyen d'une résidence oscillera entre 256 000 $ et 270 000 $ pour la même période.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine