Retour

Rapports sexuels avec des enfants : un couple de Québec demeure détenu

Un couple de Québec qui aurait eu des rapports sexuels impliquant des enfants avec un autre couple des Laurentides restera détenu.

Le juge Gilles Charest a refusé vendredi tout cautionnement à l'homme de 36 ans et la femme de 23 ans.

Ils auraient participé avec un autre couple à des jeux sexuels avec leurs enfants respectifs âgés de 7 et 11 ans.

Le juge en vient à la conclusion que leur détention est nécessaire pour assurer la protection du public.

La preuve présentée lors de l'enquête sur remise en liberté est frappée d'une ordonnance de non-publication. Le juge a spécifié que la preuve recueillie et les circonstances des crimes reprochés ne lui permettaient pas d'en venir à une autre conclusion.

« Vous remettre en liberté sous la loupe du citoyen raisonnable et bien informé contribuerait, j'en suis convaincu, à miner la confiance du public dans l'administration du système de justice », a justifié le juge Charest.

Les accusés font face à huit chefs d'accusation, dont un d'agression sexuelle avec la complicité d'autres personnes. À lui seul, ce chef d'accusation est passible d'une peine minimale de 5 ans d'emprisonnement.

L'homme et la femme n'ont pas d'antécédent judiciaire. Ils reviendront devant le tribunal en janvier pour la suite des procédures.

Présumés complices

Leurs présumés complices, originaires de Saint-Lin-Laurentides, ont comparu à Québec vendredi matin pour faire face aux mêmes accusations.

Ils étaient déjà accusés dans leur région pour des crimes similaires. C'est lors de cette enquête que les policiers ont fait un lien avec le couple de Québec.

L'homme et la femme, tous deux âgés de 30 ans, demeurent également détenus pendant le processus judiciaire.

Plus d'articles

Commentaires