Retour

Raymond Côté ne portera pas les couleurs de Démocratie Québec

Après s'être procuré sa carte de membre de Démocratie Québec, tout en donnant son appui à la chef Anne Guérette lors de la course à la direction du parti en décembre dernier, l'ancien député néo-démocrate Raymond Côté ne sera pas candidat lors des prochaines élections municipales.

Un texte de Louise Boisvert« J'ai plutôt écouté mon coeur », explique-t-il dans une entrevue accordée à Radio-Canada. Sa réflexion est terminée depuis quelques jours. « J'ai pris très au sérieux l'offre que l'on m'avait faite et cela m'a travaillé », admet-il. Raymond Côté a avisé le président du parti, Denis L'Anglais, de sa décision.

L'ancien député ne ferme pas la porte à une candidature avec le NPD aux prochaines élections fédérales dans deux ans et demi. « J'ai décidé que j'allais continuer dans le domaine où je suis le plus à l'aise ».

À ce jour, aucun candidat n'a confirmé publiquement qu'il portera les couleurs de Démocratie Québec l'automne prochain, sauf la chef Anne Guérette. Le conseiller du district Montcalm-Saint-Sacrement, Yvon Bussière, a quitté les rangs du parti pour siéger comme indépendant au lendemain de la course à la direction en décembre dernier. Le conseiller de Saint-Louis-Sillery, Paul Shoiry est toujours en réflexion.

Raymond Côté était sollicité dans quelques districts de Québec. Il ne croit pas que son refus d'entrer dans la course envoie un message négatif. Il promet sa collaboration au parti de l'opposition pour la campagne électorale à l'automne. « J'ai offert à Démocratie Québec de donner un coup de main ».

L'ex-politicien qui milite depuis 12 ans au sein du NPD a été élu dans Beauport-Limoilou lors de la vague orange en 2011, avant d'être battu quatre ans plus tard. Depuis, il est retourné travailler pour Service Québec comme préposé au registraire des entreprises.

Maintenant que sa décision est prise, Raymond Côté promet de s'intéresser de plus près à la course à la succession de Thomas Mulcair, qui doit connaître son dénouement à l'automne. Il devrait confirmer son appui à l'un des quatre candidats en lice dans les prochaines semaines.

L'ancien député a aussi participé à la création du parti néo-démocrate au Québec dans les derniers mois, mais une candidature au scrutin de 2018 semble exclue.

Plus d'articles

Commentaires