Retour

Recours déposé contre la police de Québec à la suite d'une manifestation

Une demande de permission d'intenter un recours collectif vient d'être déposée contre la Ville de Québec et le service de police à la suite d'une manifestation le 24 mars dernier. La plaignante, Florence Moreault, réclame la somme de 5,8 millions de dollars au nom de quelque 400 manifestants.

Quelque 274 contraventions ont été remises lors de la manifestation contre l'austérité du printemps dernier devant le parlement de Québec.

Lors d'un point de presse cet après-midi à Québec, Florence Moreault a expliqué que ce recours collectif s'inscrit dans le but de « protéger la liberté d'expression et le droit de manifester pacifiquement à Québec. »

« J'ai vu des amis être victimes de ça. Pour cette raison-là, et parce que je crois en la liberté d'expression et que le droit de manifester devrait être protégé, qu'il y ait divulgation d'itinéraire ou pas [...], j'intente ce recours collectif là », dit-elle.

La Montréalaise de 22 ans estime que plusieurs droits des manifestants, garantis par la Charte des droits et libertés, ont été bafoués par le Service de police de la Ville de Québec durant le rassemblement.

« Brutalité sans précédent »

Dans la requête déposée, mercredi, au palais de justice, on reproche également aux policiers d'avoir suivi, pourchassé, encerclé, chargé, arrêté, photographié et détenu illégalement les participants à la manifestation.

Les plaignants déplorent la « brutalité sans précédent » des policiers lors de l'intervention. 

Le document déposé en cour allègue qu'au moins cinq personnes ont été blessées ce soir-là, dont quatre ont dû être transportés à l'urgence pour soigner des blessures.

Le rassemblement avait été déclaré illégal par la police, parce que les organisateurs n'avaient pas fourni d'itinéraire. Les manifestants arrêtés ont reçu un constat d'infraction assorti d'une amende de 220 $.

Le dossier a été confié à Me Sophie Noël, de Noël et Gauron Avocats, qui sont associés au bureau de Me Guy Bertrand. Un montant variant de 11 500 $ à 16 000 $ est réclamé par les manifestants.

Plus d'articles

Commentaires