Retour

Recueillir « l'or en canette » pour venir en aide aux jeunes

Des organismes communautaires de Québec participent samedi à la Journée de la consigne, organisée par Consignéco dans cinq épiceries. Les résidents de la région sont invités à remettre les profits des contenants consignés à la mission de leur choix.

L'initiative permet de jumeler deux causes : l'environnement et l'aide aux jeunes en difficulté. À Québec, une partie des fonds amassés ira à Gestion Jeunesse, un organisme voué à la persévérance scolaire.

« On aide les jeunes décrocheurs scolaires à rester en action. C'est une belle cause, parce que ces jeunes-là, ce sont des jeunes de 15 à 18 ans qui, au lieu de rester à la maison à ne rien faire, indique le directeur général de l'organisme, Marco Saint-Pierre, font des stages en entreprises, on leur fait faire de la recherche d'emploi et ultimement, on les retourne à l'école. »

« On fait souvent affaire avec Gestion Jeunesse et on a beaucoup de leurs jeunes qui sont ici avec nous et qui travaillent », explique Guillaume Gagné, directeur adjoint du supermarché IGA des Sources de la 1re avenue à Québec, l'un des cinq points de collecte.

Selon Consignéco, près de 515 millions de canettes consignées ne sont pas retournées chaque année, ce qui représente une valeur de 30 millions de dollars.

Dans la région de la Capitale-Nationale, on estime à près de 46 millions le nombre de canettes consignées non retournées chaque année, pour une valeur de 2,7 millions de dollars.

Plus d'articles