Retour

Régis Labeaume courtise les jeunes travailleurs à Bordeaux

Le maire Régis Labeaume a profité de sa mission économique à Bordeaux pour inviter les jeunes Français à venir travailler dans la région de Québec, où la pénurie de main-d'oeuvre devient un problème.

« Je lance un appel aux jeunes Bordelais : venez à Québec! Mon problème est simple : ma ville manque de ressources humaines et j'ai besoin de vous », a-t-il lancé en entrevue au quotidien local Sud Ouest.

Dans le cadre de sa mission, Régis Labeaume se déplace avec une délégation de six entreprises et des représentants de l'Office du tourisme de Québec dans le but de faire la promotion de la région.

Depuis 2008, Québec international dresse un bilan positif des missions économiques. Les 24 voyages à l'étranger de la Ville de Québec ont permis de recruter directement 1450 travailleurs, dont 75 % de Français.

« Lorsqu'on se déplace, c'est minimum 200, 250, quelquefois même jusqu'à 500 offres d'emploi qu'on a dans nos valises pour les jeunes qu'on recrute à l'international », explique la vice-présidente à la croissance des entreprises de Québec international, Line Lagacé.

Quand elles obtiennent une promesse d'emploi, les personnes qui sont recrutées peuvent immigrer plus rapidement au Canada.

109 000 emplois à combler

Québec international calcule que d'ici 2019, plus de 100 000 emplois seront à combler dans les régions de Québec et de Chaudière-Appalaches. Avec un taux de chômage à 4,2 % dans la capitale, les travailleurs se font rares.

Une partie de la solution devra venir du recrutement à l'international, et les entreprises devront s'ouvrir davantage à cette main-d'oeuvre d'outre-mer. Selon Québec international, qui offre du mentorat en la matière, elles sont encore nombreuses à craindre les embûches, les délais et les coûts liés au processus d'immigration.

Le défi des prochaines années sera aussi de mieux positionner la région de Québec en matière d'immigration. Pour l'instant, Montréal accueille 85 % des nouveaux arrivants dans la province, alors que 6 % s'installent à Québec.

« Mon espoir, c'est vraiment qu'on attire au moins le poids démographique qu'on a dans la province de Québec. On équivaut à peu près à 10 % de la population totale, il faudrait au moins qu'on atteigne ce 10 % », fait valoir Line Légaré.

À Bordeaux, Régis Labeaume a déjà commencé à travailler en ce sens en vantant le caractère francophone majoritaire et la sécurité de la capitale. « Notre ville est une des plus sûres du monde : pas un meurtre chez nous depuis le début de l'année », a-t-il insisté auprès du journal Sud Ouest.

La mission économique de Régis Labeaume se termine mercredi.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine