Retour

Régis Labeaume expose sa vision de Laurentienne au ministre Blais

Le maire de Québec a finalement pu discuter de l'élargissement de l'autoroute Laurentienne avec le ministre responsable de la Capitale-Nationale, François Blais. Si Régis Labeaume était irrité d'avoir appris la nouvelle dans les médias, le tête-à-tête semble avoir calmé le jeu.

Vendredi matin, le maire cachait difficilement sa frustration face à ce projet confirmé jeudi par le ministère des Transports, d'autant plus que le comité de réflexion qui devait se réunir sur le projet ne l'a jamais fait.

« Je vais attendre qu'ils me disent ce qu'ils ont à dire, je vais attendre qu'ils m'expliquent ce qu'ils ont à expliquer. Ce n'est pas parce que tu fais une troisième voie sur un bout que ça n'a pas de conséquences après, vers le sud par exemple », a déclaré le maire avant de rencontrer le ministre de la Capitale-Nationale, François Blais, en après-midi.

À la sortie de cette rencontre, le ton était plus cordial. « C'est la première fois que j'ai la chance d'expliquer notre vision complète sur Laurentienne », a expliqué le maire tout en refusant préciser sa position.

Si Régis Labeaume demeure sceptique au sujet de la voie réservée, ce ne fut pas le sujet principal de sa discussion avec le ministre François Blais. « Il y a eu cet élément-là, la discussion sur le corridor [réservé], mais la discussion a été beaucoup plus longue sur le long terme », a indiqué Régis Labeaume qui, à l'automne, avait insisté pour un élargissement de la portion sud de l'autoroute.

Appui de Stoneham

De son côté, le maire de Stoneham-et-Tewkesbury, Robert Miller, se montre enthousiaste face au projet tel que présenté par le ministre des Transports.

Jacques Daoust a confirmé jeudi que l'autoroute Laurentienne sera élargie d'une voie en direction sud entre la rue de la Faune et le boulevard Louis-XIV. La voie qui s'ajoute sera réservée aux autobus, au covoiturage et aux voitures électriques.

« Il y a des maudites belles villes en banlieue et des maudites belles municipalités que les gens recherchent. Alors, quelque part, il faut leur permettre [aux citoyens] d'avoir accès à ces municipalités et en même temps, on a 75% de la population qui travaillent vers la ville centre, quelque part, il faut les accommoder ces gens. »

Le gouvernement prévoit que les travaux d'élargissement de l'autoroute Laurentienne seront terminés à l'automne 2017.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine