Retour

Régis Labeaume pressé de voir le réaménagement de la tête des ponts

Régis Labeaume attend avec impatience le dévoilement des plans du ministère des Transports sur le réaménagement de la tête des ponts.

« Je vous fais remarquer que ça fait longtemps que c'est terminé », a rappelé le maire de Québec au sujet des plans et devis que le gouvernement garde sur une tablette depuis le printemps 2015.

Selon Régis Labeaume, il s'agit d'un document fondamental pour le développement du secteur, notamment avec le projet du Phare, une tour de 65 étages sur le boulevard Laurier, qui se mettra bientôt en branle.

Il faudra notamment prendre en considération les effets sur la circulation de ce projet immobilier d'une envergure inégalée à Québec.

Régis Labeaume a d'ailleurs pu consulter de nouvelles ébauches du projet qu'il qualifie de « magnifique ». Le maire confirme que le nombre d'étages n'a pas changé, mais il n'a pas voulu commenter davantage avant que le document ne soit rendu public.

Le maire a également évoqué qu'un 3e lien entre Québec et Lévis pourrait être lié au réaménagement de la tête des ponts. Il est cependant resté très vague, soulignant qu'il attendait de rencontrer le ministre des Transports dans les prochains jours.

« Vous êtes en train de comprendre toutes nos préoccupations, 3e lien, etc. On va vous revenir. [...] Laissez-moi rencontrer le ministre, je pense que je vais en parler au ministre avant de vous en parler », a-t-il répondu, bombardé de questions par les journalistes.

Lévis veut un « vrai débat »

Maintenant qu'une étude de faisabilité a établi que construire un tunnel entre Québec et Lévis coûterait 4 milliards de dollars, le maire Gilles Lehouillier estime que le temps est venu de « vider la question ».

« Ce qu'on demande au gouvernement et au ministère des Transports c'est [...] : donnez-nous un plan de match. Qu'est-ce que vous entendez faire à propos du 3e lien? C'est quoi la suite des choses suite à l'étude? », lance le maire de Lévis à l'intention des élus provinciaux.

Il demande à ce que toutes les études et tous les scénarios envisagés, celui du péage par exemple, soient mis sur la table.

Entre-temps, Gilles Lehouillier a l'intention de commander des études économiques sur les bénéfices d'un 3e lien pour la grande région de Québec, mais aussi sur les coûts liés aux problèmes de congestion automobile dans sa ville.

Selon le maire, le problème est « beaucoup plus important que ce que les gens peuvent penser » et menacerait le développement économique de Lévis.

« On a de grandes institutions, comme Desjardins, dont le développement à Lévis est compromis à cause de la congestion routière. C'est clair, net et précis », insiste Gilles Lehouillier.

Le premier magistrat de Lévis demande au gouvernement provincial de lancer les travaux du prolongement de l'autoroute 20 vers les secteurs de Saint-Romuald et Saint-Jean-Chrysostome dès 2017.

Au sommet de ses priorités, il cite aussi le prolongement de la rue Saint-Omer jusqu'à l'autoroute 20 et la construction d'un viaduc dans le secteur Saint-Rédempteur.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine