Retour

Rencontre au sommet sur la congestion routière aujourd'hui

Les maires de Québec et de Lévis vont rencontrer le ministre des Transports, Laurent Lessard, aujourd'hui en fin de journée, en présence des ministres régionaux de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches. L'objectif de la rencontre sera de discuter du 3e lien, mais aussi d'autres solutions à adopter à court terme pour réduire la congestion routière aux heures de pointe.

« Depuis quelque temps, on parle beaucoup de Transports, on parle d'engorgement, de congestion, plaide le ministre Lessard. Alors donc, j'ai demandé à rencontrer les deux maires des deux rives [...] pour qu'on puisse élaborer ensemble un plan. »

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, affirme avoir plusieurs propositions à faire au ministre. « On va avancer des propositions qu'on veut faire à court terme pour améliorer la situation de la congestion. Mais en même temps, nous on veut que vraiment tous les scénarios soient mis sur la table pour un 3e lien. »

« Pas question pour nous de noyer le poisson, il faut aller au fond des choses. On ne veut pas mettre le couvercle sur la marmite et dire : "on va se concentrer juste sur des actions à très court terme" », ajoute le maire de Lévis. 

Le ministre responsable de la Capitale-Nationale, François Blais, affirme de son côté qu'il est « capital d'améliorer la situation de la circulation à Québec. » Selon lui, toutes les options doivent être évaluées, pour « des raisons à la fois sociales, pour la population qui s'impatiente, mais aussi pour le développement économique de la région de Québec. »

Sur le prolongement de l'autoroute Félix-Leclerc vers l'ouest, évoqué récemment, le ministre ajoute que cet axe n'a « jamais été terminé. » François Blais indique donc qu'à son avis, cette éventualité devrait être également envisagée lors de discussions sur la circulation dans la région de Québec, tout en affirmant « que ce n'est pas ça qui va nous aider à traverser de la rive nord à la rive sud. »

François Blais semble écarter l'option d'un nouveau pont en prolongement de celui de l'île d'Orléans. « On veut regarder l'ensemble de la situation, à partir des ressources que l'on a à notre disposition, à partir des solutions qui nous seront présentées de trouver au meilleur coût possible, les meilleures solutions. »

Questionné sur les options avancées dans les derniers jours pour arriver à régler la congestion routière dans la région, le ministre des Transports a affirmé que toutes les options étaient évaluées, mais que la priorité serait donnée au lien entre Québec et Lévis. « L'arrivée de la 40 sur Henry-IV, ça créé un goulot d'étranglement. Mais l'histoire a commencé de l'autre bord du pont, donc moi, je veux aussi adresser [sic] l'autre bord du pont. »

Plus d'articles