Retour

Rendez-vous sur la main-d’oeuvre : la communauté artistique veut être entendue

Le milieu culturel dénonce le fait que les artistes ne fassent pas partie des discussions du Rendez-vous national sur la main-d'œuvre organisé par le gouvernement Couillard pour aborder les enjeux de développement économique du Québec et de rétention de la main-d'œuvre.

Le Rendez-vous national sur la main-d'œuvre réunira cette semaine des centaines de représentants d’associations patronales et syndicales, du monde de l'éducation et du milieu municipal.

Or, la communauté culturelle souligne qu’elle devrait faire partie des discussions sur les défis économiques et démographiques du Québec et les moyens de répondre aux besoins des travailleurs.

« Comme travailleurs, citoyens, on a les mêmes besoins que tous nos camarades, citoyens aussi. On a besoin d’assurance-santé, de temps en temps d’assurance-emploi, d’assurer une retraite décente », évoque Jack Robitaille, vice-président Québec de l'Union des artistes.

Plus de 50 associations et regroupements du secteur de la culture demandent ainsi au gouvernement de prendre en compte la réalité des artisans, artistes, enseignants et travailleurs culturels.

Pour se faire entendre, ils lancent la campagne « La culture, le coeur du Québec - Pour des carrières durables ». Ils demandent au gouvernement d’adapter ses politiques et ses interventions à venir aux travailleurs atypiques, dont ceux du secteur culturel.

« L’avenir va faire en sorte que la main-d’oeuvre, ça va être de plus en plus des travailleurs autonomes, des gens qui, comme les artistes, créent leur propre emploi, des gens qui travaillent pour 3, 4, 5 entreprises dans une même année et je pense que c’est très important que ça fasse partie des réflexions du gouvernement », insiste M. Robitaille.

Les représentants du milieu culturel souhaitent notamment que le gouvernement réinvestisse dans les programmes de formation et le développement de la main-d’œuvre « afin que le secteur demeure innovant et durable dans un contexte de transformation du marché du travail ».

Les associations du secteur de la culture soulignent que le milieu représente 3,7 % de la population active, avec 150 000 travailleurs culturels.

Le Rendez-vous national sur la main-d'œuvre se tient jeudi et vendredi à Québec.

Plus d'articles