Retour

Réouverture de la piste principale à l’Aéroport Jean-Lesage

Après deux années de travaux, la piste principale de l'aéroport Jean-Lesage est rouverte depuis mercredi. Les gros avions qui effectuent des vols transatlantiques peuvent donc recommencer à effectuer leurs liaisons directes à partir de Québec.

« C’est une étape très importante pour l’aéroport, indique le directeur des communications et des relations publiques, Mathieu Claise. Toutes les pistes d’atterrissage sont prêtes et sont refaites. On en a pour plus de 20 ans. »

Le pavage de la piste principale, qui mesure plus de 2700 mètres, a été refait d’un bout à l’autre. Environ 60 000 tonnes d’asphalte ont été couchées sur le sol.

Le balisage lumineux de la piste est désormais plus puissant, ayant passé à l'éclairage diode électroluminescente (DEL). Le système de drainage de la piste a été revampé et la technologie a été améliorée pour permettre aux avions d’atterrir dans des conditions de visibilité plus difficiles.

La facture s’élève à 25 millions de dollars pour ces travaux qui ont pris 2 ans à planifier et 2 ans à concrétiser. Uniquement cet été, 80 jours de travaux ont été nécessaires.

Délai à prévoir

Mathieu Claise précise toutefois que les vols directs entre Québec et Paris ne devraient pas reprendre avant la fin de l’année puisqu’Air Transat avait déjà prévu des ententes.

L’agrandissement complété en décembre

Par ailleurs, les travaux d’agrandissement vont bon train à l’aéroport. Mathieu Claise indique que la fin du chantier est prévue pour la mi-décembre.

Les travaux vont permettre de doubler la superficie de l’aérogare, d’améliorer les infrastructures d’accueil et de faire passer le nombre de portes de débarquement de 7 à 11.

« Ça va nous donner plus de capacité pour répondre à la demande et à la croissance du trafic aérien pendant les heures de pointe », affirme Mathieu Claise.

L’aéroport international Jean-Lesage prévoit accueillir 2 millions de passagers en 2020. La partie la plus ancienne de l’aérogare sera démolie à partir de janvier.

Plus d'articles

Commentaires