L'entreprise de Québec accompagne depuis 17 ans des personnes qui vivent des difficultés sociales et professionnelles afin de les préparer à regagner le marché du travail. À travers un atelier de réparation et de revente de vélos, les participants sont accompagnés dans un parcours qui leur procure les outils nécessaires pour reprendre leur vie en mains.

Le directeur général du Vélo Vert, Luis Antonio Villamizar, explique que depuis 1998, l'entreprise est venue en aide à 900 participants et 80 % ont complété le parcours, puis retrouvé un emploi. « On parle de gens avec peu ou pas d'expérience de travail, des personnes peu ou pas scolarisées, des personnes ayant des problèmes de comportement, des problèmes de consommation ou ayant des dossiers judiciaires. »

Jocelyn Fortier a participé avec succès au programme de réinsertion du Vélo Vert pendant six mois avant de rejoindre l'équipe d'employés de l'entreprise. L'ex-entrepreneur raconte que la mort accidentelle de sa fille survenue il y a quelques années l'avait entraîné dans une dépression profonde.

Sans le Vélo Vert, il estime qu'il aurait eu beaucoup de mal à se sortir des problèmes de consommation qui l'ont conduit jusqu'en prison.

« Elle s'est fait frapper, elle est morte devant moi dans sa voiture en feu. J'avais plus le goût de rien, j'ai été à l'hôpital puis après ça, je suis tombé dans la drogue et dans les médicaments et l'alcool. Si je n'avais pas eu le Vélo Vert, je ne sais pas ce que j'aurais fait », témoigne M. Fortier.

L'entreprise de réinsertion sociale compte sur des intervenants qualifiés pour accompagner ses participants et leur redonner confiance en leur moyens. Le prix lauréat national Desjardins Entrepreneurs qui sera remis à l'organisme sans but lucratif jeudi soir est une grande fierté pour l'équipe du Vélo Vert et pour ceux qui ont reçu son aide au fil du temps.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?