Retour

Retards de livraison à la SAQ : des restos en manque de vin

Les ratés du nouveau système de gestion d'inventaire de la Société des alcools du Québec (SAQ) causent bien des maux de tête à certains restaurateurs, qui peinent à s'approvisionner en vins d'importation privée.

Un texte de Louis Gagné

Si le problème touche principalement les restaurateurs et les tenanciers de bars desservis par le Centre spécialisé de Montréal, ses répercussions se font sentir jusqu’à Québec.

La sommelière et propriétaire du Hobbit Bistro, Jocelyne Veillette, affirme ne pas avoir reçu sa commande de vins d’importation privée cette semaine. Une situation qui lui cause des désagréments à la veille de la fête du Canada et du début du Festival d’été de Québec.

« J’avais déjà planifié dans mon agenda une caisse qui rentre à chaque semaine parce que je sais que je passe environ 12 bouteilles par semaine de ce produit-là. Donc là, il faut que je change ma carte tous les jours », déplore-t-elle.

Cas isolés

La SAQ reconnaît qu’il y a eu des retards de livraison. Elle soutient cependant qu’elle est en mesure de livrer toutes les commandes de produits en importation privée depuis deux semaines.

« Il est possible qu’il y ait quelques retards à ce niveau. Toutefois, ce sont des cas isolés », mentionne la directrice des affaires publiques de la société d’État, Anne-Sophie Hamel.

Elle ajoute que les restaurateurs de la capitale qui achètent leurs produits courants et de spécialité au Centre de distribution de Québec ne sont pas touchés par les problèmes encourus à Montréal.

« Le déploiement du système s’est fait à Québec à la fin mars et il n’y a pas d’enjeux de livraison. Il est possible que certains restaurateurs de la région aient cependant connu des retards en livraison de produits en importation privée. Toutefois, cela est marginal et encore une fois, ce sont des cas isolés », insiste Mme Hamel.

100 000 bouteilles en attente

Selon le Syndicat des travailleurs et travailleuses de la SAQ, les ratés du système informatique ont entraîné un retard de livraison d’environ 100 000 bouteilles. Le président du syndicat, Patrick Lessard, déplore que la SAQ ait implanté son nouveau système de gestion à Montréal au début de la haute saison.

« On avait la fête des Pères, le Grand Prix, les congés fériés de la fête nationale et de la fête du Canada. C’est une période de pointe pour les restaurateurs. C’est une période achalandée au niveau du tourisme, des terrasses et des festivals, autant dans la région de Montréal qu’à Québec », dit-il

M. Lessard soutient que la suppression de quelque 70 postes dans les entrepôts de la SAQ au printemps n’a rien fait pour arranger les choses.

Avec les informations de Cathy Senay et Carl Marchand

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine