Retour

Saint-Augustin : Juneau a le champ libre pour s’attaquer à la dette

Débarrassé des conseillers de l'ère Corriveau, le maire sortant de Saint-Augustin-de-Desmaures, Sylvain Juneau, pense avoir les coudées franches pour s'attaquer rapidement à l'importante dette de la municipalité en cas de réélection.

Un texte de Louis Gagné

« Si le prochain conseil est d'accord, mais je suis convaincu que ça va être le cas, dès le départ, on a à peu près un 10 millions qu'on peut affecter instantanément à notre dette », affirme M. Juneau en entrevue à Radio-Canada.

Il explique que ces sommes proviennent des surplus que la Ville a dégagés en 2015 et 2016. Sylvain Juneau voulait les appliquer à la dette, mais il n’a pas été en mesure de le faire en raison de l’opposition des conseillers issus de l’administration de l’ancien maire Marcel Corriveau.

Urgence d’agir

Celui qui n'a toujours pas d'adversaire déclaré dans la course à la mairie croit qu’il faut s’attaquer sans tarder au remboursement de la dette en raison de la montée des taux d’intérêt. Il rappelle que Saint-Augustin-de-Desmaures traîne un passif de 100 millions de dollars, une somme énorme pour une municipalité de 20 000 habitants.

« Avec une dette de 100 millions, si les taux augmentent de 1 %, c’est 1 million de plus par année qu’on va devoir mettre au service de la dette, à ne rien faire. Un million, c'est énorme. On a un budget de 60, il nous en reste 35 en proximité. Si on en a un qui part en service de la dette, ça paraît », fait valoir Sylvain Juneau.

Route 138 élargie en 2018?

En plus de la dette, le maire sortant souhaite prendre à bras-le-corps les problèmes de congestion routière s’il est réélu. Sylvain Juneau propose notamment d’élargir la route 138 afin d’y ajouter une troisième voie, au centre de la chaussée, où la circulation s’effectuerait dans le sens du trafic aux heures de pointe, comme c’est le cas sur le pont de Québec.

Le maire sortant assure qu’il attendra les résultats de l’étude sur la circulation qu’il a commandée avant d’identifier les solutions aux problèmes de congestion. Si l’option d’élargir la route 138 est retenue, il affirme que les travaux pourraient commencer dès l’été prochain.

« Si c’est quelque chose comme un élargissement, que je qualifierais de mineur […] ça pourrait même se faire aussi vite qu’à l'été 2018. Mais en même temps, je ne veux pas qu’on s’emballe. De façon réaliste, l’été 2019, mais si tout va bien, si les astres s’alignent, bien moi, je voudrais faire ça rapidement, si c’est la solution qu’on retient. »

« J’ai hâte de travailler en équipe »

Sylvain Juneau a choisi de se représenter sans une équipe de candidats aux six postes de conseillers municipaux. Il est persuadé être en mesure de s’entendre avec les conseillers indépendants qui seront élus le 5 novembre. Le maire sortant dit avoir rencontré plusieurs candidats avec lesquels il a des affinités.

« Il y a une philosophie, des approches qui se ressemblent. Je pense que le clan Corriveau a assez écœuré tout le monde. Les gens sont contents que ça finisse, ils se présentent, il y a un engouement certain, et les gens veulent venir travailler avec moi. Je ne fais pas d'équipe, mais hâte de travailler en équipe. »

M. Juneau n’exclut pas d’apporter publiquement son soutien à certains candidats au courant de la campagne électorale.

Avec les informations d’Olivier Lemieux

Plus d'articles

Commentaires