Retour

Saint-Augustin : Sylvain Juneau aura un adversaire à la mairie

Il y aura finalement une course à la mairie de Saint-Augustin-de-Desmaures. Martin Corbeil, un jeune entrepreneur et père de famille, affrontera le maire sortant, Sylvain Juneau. Il dit vouloir « ramener le respect » au conseil municipal et « rétablir la réputation entachée » de la Ville.

Un texte de Louis Gagné

« Au cours des deux dernières années, j’ai constaté, comme plusieurs citoyens à Saint-Augustin, que notre ville attirait l’attention au sein de la région, de la province, mais trop souvent pour les mauvaises raisons », a déclaré l’aspirant maire, mercredi.

Martin Corbeil reproche notamment à Sylvain Juneau son « incapacité » à s’entendre avec les conseillers issus de l’administration Corriveau. Il déplore « le déshonorant spectacle des séances du conseil, où règnent la méprise et la vulgarité qui sont trop souvent rapportées dans nos médias ».

Pas d’annonce pour l’instant

Martin Corbeil veut être un maire « à l’écoute de ses concitoyens, transparent et efficace » et promet « un avenir harmonieux et prospère » aux résidents de Saint-Augustin-de-Desmaures.

Le candidat à la mairie est toutefois demeuré vague sur les mesures qu’il entend prendre pour contribuer à la prospérité de la Ville et réduire son importante dette, évaluée à quelque 100 millions de dollars.

Il n’a pas voulu dévoiler sa position sur la quote-part que paie la municipalité à l’agglomération de Québec, ni dire ce qu’il entend faire du Centre communautaire Jean-Marie-Roy.

L’aspirant maire promet de dévoiler ses engagements à l’égard de ces enjeux au cours des prochaines semaines.

Candidat indépendant

Martin Corbeil n’a par ailleurs pas l’intention de présenter une équipe de candidats aux postes de conseillers municipaux. S’il est élu, le candidat indépendant promet de travailler avec les personnes que les citoyens auront élues.

M. Corbeil ne se formalise pas que plusieurs candidats souhaitent obtenir l’appui du maire sortant. L’annonce de sa candidature risque selon lui de changer la donne.

« Je suis le premier candidat qui s'oppose à l'administration Juneau. Je serais curieux de savoir l'avis des candidats […] ce qu'ils pensent maintenant du fait qu'une personne va arriver avec une autre proposition. Il y a peut-être des gens là-dedans qui vont avoir le goût de se rallier à cette vision-là. »

Même si son agent officiel, Laurier Goulet, est proche des conseillers de l’ère Corriveau, Martin Corbeil assure n’avoir « aucun lien avec l’ancienne administration » municipale.

Avec les informations d’Olivier Lemieux

Plus d'articles

Commentaires