Retour

Saint-Georges : pas assez de trafic pour prolonger l'autoroute 73, dit le MTQ

Le ministère des Transports du Québec juge que l'achalandage routier à Saint-Georges, en Beauce, n'est pas suffisant pour justifier le prolongement de l'autoroute 73, comme le demande le maire Claude Morin.

La porte-parole du ministère, Cynthia Boissoneault, indique que pour justifier la construction d'un segment d'autoroute, les prévisions du MTQ doivent démontrer qu'il serait emprunté par 10 000 véhicules par jour.

Or, selon les données du MTQ, seulement 6700 véhicules emprunteraient le nouveau tronçon réclamé par le maire. « Il n'y a pas de porte fermée encore, mais avec les données actuelles, ce serait quand même peu probable que ce soit une autoroute. Ça pourrait être un boulevard urbain, mais une autoroute, peu probable », indique Cynthia Boissonneault.

Le maire Claude Morin fait néanmoins valoir que les poids lourds sont beaucoup trop nombreux à emprunter les rues de Saint-Georges.

L'autoroute 73, dont le dernier tronçon a été inauguré cette semaine, s'arrête maintenant en bordure de la municipalité, ce qui aurait amené beaucoup plus de circulation à trois endroits névralgiques du centre-ville.

L'une de ces intersections est située tout près de l'école primaire Aquarelle, un casse-tête pour le directeur Steve Maheu.

« Le problème, c'est qu'il y a beaucoup de trafic et l'école est située en plein milieu de ça », déplore-t-il en ajoutant que les brigadiers doivent redoubler de vigilance pour faire respecter les règles de sécurité.

Le maire de Saint-Georges demande au MTQ de prolonger l'autoroute 73 de 10 km, ce qui permettrait aux nombreux poids lourds de contourner la municipalité. Un projet qui, selon Claude Morin, demanderait un investissement de 15 à 20 millions de dollars.

« Dix kilomètres, c'est seulement ça qui nous manque. Traversez la ville, vous enlevez tout le trafic lourd du centre-ville. On élimine un paquet de problèmes », insiste-t-il auprès du gouvernement.

Même si le trafic actuel ne semble pas justifier la construction d'une autoroute, le MTQ entend lancer une étude sur la densité de la circulation à Saint-Georges ce printemps pour actualiser ses données et déterminer la solution à mettre en place.

Plus d'articles