Retour

Saint-Isidore en quête d'un réseau d'aqueduc

La petite municipalité de Saint-Isidore, en Beauce, espère recevoir d'ici quelques mois le feu vert du gouvernement du Québec pour aller de l'avant avec son projet de réseau d'aqueduc.

D'après les informations de Cathy Senay

La municipalité de 3000 habitants, qui n'a toujours pas de réseau d'aqueduc, a soumis les plans et les devis d'un projet au ministère des Affaires municipales. Le dossier est en cours d'analyse.

Mais plus les années passent, plus l'absence d'un tel réseau est nuisible au développement de Saint-Isidore, mentionne le maire Réal Turgeon.

« Mettons qu'un nouveau restaurant voudrait s'ouvrir ici. Il n'est pas capable. C'est impossible avec les normes que ça prend pour les puits dans un village qui est condensé. On se dit pour le futur, c'est un frein qu'on met pour la municipalité. »

Des coûts pour la municipalité

L'absence d'un réseau d'aqueduc entraîne également des frais supplémentaires pour la municipalité dans ses projets de développement.

En 2010, Saint-Isidore, qui a fait construire au coût de 4 millions de dollars un centre multifonctionnel comprenant un gymnase et une bibliothèque, a dû ajouter 500 000 $ pour un miniréseau d'aqueduc afin de satisfaire aux nouvelles normes environnementales en matière de qualité de l'eau.

« C'est tous des éléments qui ont fait que notre projet a été 500 000 $ de plus, qu'on aurait pu mettre ailleurs », souligne le maire.

Eau impropre à la consommation

Par ailleurs, la situation actuelle commande que tous les propriétaires de Saint-Isidore aient leur propre puits. Toutefois, l'eau de 55 % des 281 puits est impropre à la consommation, rapporte le maire.

« Si on ajoute à ça l'aspect esthétique, manganèse, le soufre, ainsi de suite, ça monte à 84 % », précise-t-il.

Le conseil municipal espère que les travaux de construction pourront débuter l'an prochain. Déjà, les premiers tuyaux ont été installés dans le nouveau développement où des terrains sont vacants.

Le ministère des Affaires municipales évalue à environ 290 le nombre de municipalités au Québec qui n'ont toujours pas de réseau d'aqueduc en 2015.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine