Retour

Saint-Raymond : pas d'accusation à la suite de l'incendie au centre-ville

Aucune accusation ne sera portée en lien avec l'incendie survenu au centre-ville de Saint-Raymond, dans Portneuf, en mai dernier.

La Sûreté du Québec (SQ) n'a pas été en mesure d'établir un lien clair entre un geste criminel qui aurait été commis et l'incendie qui a détruit cinq immeubles.

L'hypothèse d'une manipulation de feux d'artifice avait été soulevée dès les premiers jours de l'enquête pour expliquer le brasier.

Une trentaine de témoins ont été interrogés par les enquêteurs qui n'ont cependant pu conclure à un geste intentionnel ou une négligence, précise le maire Daniel Dion.

Il y a eu beaucoup de rumeurs ici pour dire qu'il y avait des pétards, des feux d'artifice, mais on n'est pas capable de relier ça à la cause du feu.

Daniel Dion, maire de Saint-Raymond

La cause électrique ne peut donc être totalement écartée. L'état des lieux a considérablement compliqué le travail des enquêteurs.

Le chef des pompiers de Saint-Raymond, Jean-Claude Paquet ne cache pas sa déception. Il aurait souhaité que la lumière soit faite sur ce qui s'est passé.

« C'est certain qu'il y a quelqu'un qui a allumé un feu là. Il n'y a pas un feu qui s'allume tout seul », souligne-t-il.

Je suis très surpris et je vais être bien franc avec vous, je suis très déçu.

Jean-Claude Paquet, chef des pompiers de Saint-Raymond

La SQ refuse de préciser la cause la plus probable de l'incendie qui a ravagé une partie du centre-ville de Saint-Raymond.

Le maire Daniel Dion souligne par ailleurs qu'il a reçu l'assurance que l'enquête pourrait être rouverte si de nouvelles preuves étaient recueillies.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine