Retour

Sans-abri : le projet Le Réchaud assuré pour 3 ans

Le projet Le Réchaud de Lauberivière, une ressource alternative pour accueillir les personnes itinérantes en période de grand froid, pourra maintenir ses activités avec le soutien financier de la Ville de Québec.

Lauberivière, qui a lancé le projet pilote en février, a récemment signé une entente de 3 ans avec la Ville de Québec qui finance la présence d’intervenants au local de la rue Saint-Paul.

Le Réchaud est ouvert de 23 h à 7 h lorsque les températures, comme celle enregistrée la nuit dernière, tombent sous la barre des -10 degrés la nuit. Des boissons chaudes sont servies sur place et deux intervenants en relation d'aide seront présents pour accueillir les personnes sans-abri.

Le service a prouvé sa nécessité, mentionne Éric Boulay, directeur général de Lauberivière.

« L’hiver passé, on a ouvert un projet pilote du 1er février au 31 mars et durant cette période, sur 60 jours, on a ouvert 34 nuits et 123 personnes différentes sont venues pour 483 visites, alors on voit que ça répond à un besoin », dit-il.

Le Réchaud accueille toute personne qui ne peut ou ne veut fréquenter les centres d’hébergement, où les règles sont quelques fois moins souples.

« Le Réchaud est un endroit à très haut seuil de tolérance qui permet aux personnes de venir se réchauffer », dit Éric Boulay.

Les coûts d’opération du Réchaud s’élèvent à environ 350 $ la nuit. La Ville paie les ressources humaines tandis que Lauberivière fournit le chauffage.

Le Réchaud est complémentaire aux activités d’hébergement de Lauberivière qui offre 39 lits la nuit pour les personnes itinérantes.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une bulle gèle sous nos yeux





Concours!



Rabais de la semaine