Retour

Sébastien Proulx devient ministre responsable de la Capitale-Nationale

Le remaniement ministériel effectué par le premier ministre Philippe Couillard mercredi modifie la représentation de la région de Québec au sein du gouvernement : Sébastien Proulx remplace François Blais en tant que ministre responsable de la Capitale-Nationale, tandis que Véronyque Tremblay fait son entrée au Cabinet.

« C’est une belle opportunité, un beau privilège encore de servir la région de Québec, la population de Québec », a réagi Sébastien Proulx à l’issue de la cérémonie d’assermentation qui avait lieu au Salon rouge de l’Assemblée nationale.

Le nouveau ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale n’a pas voulu commenter les dossiers qui retiendront son attention au cours des prochains mois. Il a toutefois mentionné qu’il allait notamment être question de mobilité.

« On va prendre le temps de faire le tour des dossiers. Je vais rencontrer les gens du secrétariat, je vais rencontrer le sous-ministre, je vais rencontrer l’équipe, je vais parler avec les différents intervenants. Vous savez bien qu’on va parler de mobilité, mais on va aussi parler de plein de choses à Québec », a déclaré le député de Jean-Talon.

Sébastien Proulx conserve le ministère de l'Éducation, des Loisirs et du Sport, mais est délesté de celui de la Famille. Cette responsabilité est transférée au député Luc Fortin, qui était ministre de la Culture.

Blais content

François Blais assure ne pas être déçu de perdre la responsabilité de la région de Québec. Il affirme que la nomination de Sébastien Proulx lui permettra de se consacrer entièrement à ses fonctions de ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale.

« Le premier ministre a réitéré qu’il veut qu’on mette tous les efforts du côté du plan de lutte contre la pauvreté. C’est un projet qui est très ambitieux, qui est très important pour moi compte tenu de mon parcours universitaire. Donc, je vais pouvoir me consacrer à ça », a dit M. Blais.

Rappelons que François Blais avait hérité des fonctions de ministre responsable de la Capitale-Nationale en avril 2016 à la suite de l’éviction de Sam Hamad du conseil des ministres.

Véronyque Tremblay promue

Élue dans la circonscription de Chauveau à l’occasion d’une élection partielle en 2015, Véronyque Tremblay fait son entrée au gouvernement à titre de ministre déléguée aux Transports. Elle voit sa nomination comme « un beau défi » à relever.

« Je suis très consciente qu’il y a des problèmes majeurs au niveau des transports dans la région de Québec […] Les besoins sont grands et oui, on a besoin de plus de fluidité et je vais travailler très fort à compter d'aujourd'hui », a déclaré la nouvelle ministre.

Véronyque Tremblay refuse de voir dans sa nomination une quelconque manœuvre électoraliste pour permettre aux libéraux de résister à la montée en popularité de la Coalition avenir Québec dans la région.

Chaudière-Appalaches

Le remaniement ministériel a également des impacts dans la région de Chaudière-Appalaches. Le député de Lotbinière-Frontenac, Laurent Lessard, conserve le ministère de l’Agriculture, mais perd celui des Transports au profit d’André Fortin, député de la région de l’Outaouais.

Laurent Lessard cumulait les deux fonctions depuis le 26 janvier dernier. Il avait émis le souhait de conserver le portefeuille de l’Agriculture.

De son côté, la députée de Bellechasse, Dominique Vien, est maintenue dans ses fonctions de ministre responsable du Travail et ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches.

Plus d'articles

Commentaires