Retour

Sécurité renforcée autour des mosquées de Québec

La sécurité autour des mosquées de Québec a été renforcée depuis l'attentat survenu dimanche au Centre culturel islamique. Si cette surveillance policière accrue rassure les membres de la communauté musulmane, certains fidèles pensent qu'il faudra également lutter contre les messages haineux dont ils sont la cible si l'on souhaite assurer une sécurité à long terme.

À certains endroits, les portes continuent d'être déverrouillées comme à l'habitude pour permettre aux membres de la communauté musulmane d'aller prier. Des policiers veillent toutefois au grain, pas très loin.

Tout juste de l’autre côté de la rue, devant la Mosquée de la capitale située sur le boulevard Pierre-Bertrand, par exemple, une autopatrouille est stationnée. Les fidèles continuent de venir y prier malgré les événements survenus trois jours plus tôt.

« Ça nous rassure, mais c'est juste une solution temporaire. Ça ne va pas durer », dit Massa Kouyate au sujet de la voiture de police.

S’il dit toujours se sentir en sécurité à Québec, il croit qu’il y aura nécessairement des ajustements à apporter au niveau de la sécurité dans les lieux de culte.

Avec ce qui s'est passé, je pense qu'il faut qu'on redouble de vigilance.

Madssa Kouyate

Déjà, la Mosquée de la capitale dispose de caméras de sécurité. Il faut aussi un code d’accès électronique pour entrer à l’intérieur du bâtiment.

Un administrateur de l’endroit, Mohamed Hafid, croit toutefois que seule l'éducation permettra d'assurer la sécurité de façon durable.

« Il faut trouver des solutions permanentes [...] Il faut travailler sur la sensibilisation de la population. Il faut travailler pour qu'on arrête les messages haineux dans certains médias », dit-il.

Certainement que les gens sont très, très inquiets parce qu'on n'a jamais pensé que ça arriverait, même dans nos pires cauchemars.

Mohamed Hafid, administrateur de la Mosquée de la capitale

Aux abords de la Mosquée de Québec sur la 1ere Avenue, dans Limoilou, tout comme à la Mosquée Annour de la rue Myrand, des autopatrouilles étaient aussi présentes, mercredi.

À la salle de prière du Centre communautaire MAC-Québec, sur l’avenue de la Couronne, aucune voiture de police n’était présente lors du passage de Radio-Canada, mais un administrateur affirme que des agents effectuent bel et bien de la surveillance.

Réouverture de la mosquée de Lévis

À la mosquée de Lévis, les portes avaient été fermées immédiatement après la tragédie de dimanche. Les activités ont toutefois repris mercredi.

Dans la foulée de l'attaque, des membres de la communauté musulmane de Lévis se montrent toutefois inquiets. Leur établissement avait été accueilli avec une certaine froideur lors de son inauguration, l’année dernière, avec la distribution de tracts hostiles.

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, affirme que les mesures nécessaires ont été prises.

« Il y a eu une visite de la mosquée par la sécurité publique. Les gens ont regardé au niveau de la sécurité et c'est sûr qu'il y aura une vigilance accrue au cours des prochaines semaines », a-t-il dit.

« Notre directeur de la sécurité publique est en contact direct avec le coordonnateur de la mosquée et je peux vous dire que le suivi est très rigoureux. »

Plus d'articles