Retour

Séries LHJMQ : un long duel à prévoir entre les Remparts et les Islanders

Les Remparts de Québec connaissent peu les Islanders de Charlottetown, leurs adversaires de la première ronde des séries éliminatoires de la Ligue de hockey junior du Québec (LHJMQ). Mais, à en croire Philippe Boucher, les deux équipes auront amplement le temps de faire connaissance au cours des deux prochaines semaines.

Un texte de Jean-Philippe Martin

Les deux équipes ne se sont affrontées que deux fois en saison régulière, dont le dernier rendez-vous au début décembre. Au final, les deux formations se sont retrouvées presque côte à côte, à cinq points d’écart au classement de la saison régulière.

L’entraîneur des Remparts entrevoit une série chaudement disputée. Il ne serait pas surpris d’avoir à disputer le nombre limite de sept parties dès la première ronde.

« On est [8e et 9e] au classement, rappelle Philippe Boucher. C’est un bon club avec un bon gardien de but, un très bon groupe de défenseurs mobiles et de joueurs d’avant aussi. Ils sont très bien coachés. Ce ne sera pas facile. »

Rencontré au terme de l’entraînement mardi matin, le gardien de but Antoine Samuel y allait de la même prédiction.

« Il y a bonnes chances que ça aille en six ou en sept [parties]. Ça va être serré à chaque match. On ne peut pas se projeter en deuxième ronde ou dans la game 3 ou 5. »

Prêt pour du succès en séries

Le vétéran gardien de but de 20 ans se sent d’attaque pour son dernier tour de piste chez les juniors.

Acquis du Drakkar de Baie-Comeau en cours de saison, Samuel n’a jamais eu la chance de connaître du succès en séries au hockey junior québécois, lui qui a subi quatre défaites en quatre départs, tous effectués lors du printemps dernier.

Quatre petits matchs, c’est aussi ce qui résume la courte expérience des Remparts en séries au Centre Vidéotron depuis que l’équipe a quitté le Colisée en 2015.

Antoine Samuel croit que, comme lui, les partisans de Québec sont mûrs pour du succès en séries éliminatoires.

« Les partisans méritent d’avoir une, deux ou peut-être trois rondes, ce serait le fun, lance le hockeyeur de Lac-Etchemin. Je le fais pour moi, pour toute l’équipe et pour les partisans. On a beaucoup de raisons d’être motivés. C’est facile pour nous de se pousser cette semaine et de bien se préparer. »

Quatre matchs en cinq jours

Les joueurs devront faire le plein d’énergie avant le début des hostilités samedi au Centre Vidéotron.

Si les Remparts et les Islanders devaient pousser la série à sa limite, les deux équipes devraient disputer quatre matchs en cinq soirs.

Antoine Samuel sera prêt si la situation se présente. Il dit n’avoir rien laissé au hasard dans sa préparation.

« Ça fait deux saisons que je "goale" 50 matchs et plus. Je sais c’est quoi avoir une bonne charge de travail. »

Les Remparts s’amènent en séries, forts d’une séquence de 10 victoires à ses 12 dernières rencontres.

Philippe Boucher pourra compter sur une formation épargnée par les blessures, ce qui peut faire une grande différence en séries d’après-saison.

« On est en santé. On a de la constance dans nos lignes et dans nos unités spéciales. Maintenant, on va espérer demeurer en santé pendant les séries. On a une semaine pour se préparer et on a hâte que ça commence. »

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité