Retour

Service de taxi au Centre Vidéotron : les chauffeurs se serrent les coudes

Les chauffeurs de taxi de Québec veulent démontrer leur bonne foi pour améliorer les services qu'ils offrent lors des soirs de grands événements au Centre Vidéotron. Une semaine après avoir essuyé les critiques du maire Régis Labeaume, ils se sont réunis dans Limoilou, lundi soir, pour discuter de mesures concrètes

Les conseils d'administration des différentes coopératives de taxi de Québec ont déjà donné leur aval à la principale mesure : mettre au moins 300 voitures à la disposition des gens qui veulent quitter le Centre Vidéotron à la suite d'un grand événement.

« On voulait avoir l'appui de nos membres. Ils ont, à l'unanimité, appuyé nos démarches auprès de la Ville », a dit Abdallah Homsy, porte-parole du Regroupement des intermédiaires de taxi de Québec.

Parmi les solutions suggérées pour améliorer le service, des lumières clignotantes pourraient être aménagées pour améliorer la fluidité du trafic.

« C'est un travail à deux. La Ville doit rendre la circulation beaucoup plus fluide pour l'industrie du taxi et l'accessibilité plus rapidement et surtout que le stationnement soit plus sécuritaire », précise M. Homsy.

La congestion routière, la synchronisation des feux de circulation et l'accès au Centre Vidéotron demeurent des irritants majeurs que seule la Ville peut régler, disent les chauffeurs.

Invitation au maire Labeaume

Hassan Arraji demande au maire de Québec, Régis Labeaume, d'observer comment les opérations se déroulent pendant une soirée complète. Il rappelle que seulement 80  espaces de stationnement sont actuellement disponibles pour les taxis au Centre Vidéotron.

« [Régis Labeaume] veut 300taxis. Où est-ce qu'on va mettre les 220véhicules [additionnels]? C'est à lui de nous dire où nous stationner », lance Hassan Arraji.


Nourredine Chtioui est du même avis. « Mettez 500 taxis si vous voulez, mais d'après moi, ça ne règlera pas le problème tant que c'est fait de cette façon-là. »

Il indique qu'il serait plus efficace que les chauffeurs puissent faire monter un maximum de clients à bord de leur véhicule à partir du boulevard Wilfrid-Hamel plutôt qu'en entrant sur le site du Centre Vidéotron, qui met trop de temps à se vider, selon lui.

Collaboration entre taxis

Abdallah Homsy soutient que les coopératives de taxi ont aussi signalé leur ouverture à décloisonner les zones qu'elles couvrent afin d'accélérer le raccompagnement des clients après les concerts au Centre Vidéotron.

« On veut que tous les intermédiaires se rejoignent au Centre Vidéotron pour donner du service [...] On a l'appui de la Ville de Québec pour qu'on travaille tous ensemble. On va expliquer ça très clairement à tous nos membres pour qu'on gère nos horaires en conséquence », dit Abdallah Homsy.

Abdallah Homsy indique qu'une autre rencontre avec la Ville de Québec suivra rapidement.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine