Retour

Services d’aide à domicile : manque de ressources pour les ainés à Québec

Les ainés en perte d'autonomie qui souhaitent avoir recours à des services d'aide à domicile manquent de ressources à Québec, estime la Fondation Cap Diamant, qui leur vient en aide.

Selon le médecin-gériatre Pierre Durand, qui siège sur le conseil d'administration de la fondation, près de 2000 personnes âgées en perte d'autonomie dans la région de Québec ont besoin de ce genre de services d’aide à domicile.

« Au lieu d'augmenter l'offre de service d'aide à domicile au cours des dernières années compte tenu du nombre de personnes on s'est trouvé à avoir une diminution du service à domicile alors il y a un rattrapage énorme à faire », affirme le Dr Durand, qui dirige aussi le Centre d'excellence sur le vieillissement de Québec.

Le président de la Fondation Cap Diamant, Jean-Louis Bazin, affirme que depuis une vingtaine d’années, les coûts pour les soins à domicile ont connu une hausse.

« En 1996, les services domestiques d'aide-domestique pour les personnes à très faible revenu étaient entièrement payés. Il faut dire qu’à l'époque c'était 7 dollars l'heure. Avec le temps, les services sont rendus à 24 dollars l'heure et le gouvernement ne comble que 14 dollars. »

Selon lui, les budgets alloués aux programmes d'aide à domicile n'ont pas suivi le vieillissement de la population. Il affirme que plusieurs d'entre elles se retrouvent en situation encore plus précaire aujourd’hui.

Plus d'articles

Commentaires