Retour

Simulation de disparition en forêt au mont Bélair

La police de Québec est prête à intervenir en cas de disparition en forêt, et ce, été comme hiver. C'est la conclusion d'un exercice de simulation qui avait lieu à la base de plein air La Découverte dans le secteur du mont Bélair. Des dizaines de policiers ont chaussé leurs raquettes pour l'occasion. 

Un texte de Marie Maude Pontbriand

Vers 9 h, mercredi matin, le lieutenant Francis Pétrin prend la parole pour présenter le scénario : « deux amis de 18 ans sont partis en raquettes dans le secteur de la base de plein air, hier », explique-t-il. Et ils n'ont pas été revus depuis. Le territoire à ratisser est vaste et la neige tombée durant la nuit a probablement recouvert des traces et des indices.

Des motoneigistes de la police de Québec participent aux recherches. Une remorque est prête à ramener à bon port les deux hommes.

Poste de commandement

Un poste de commandement est aménagé en bordure de la forêt. Des policiers y suivent l'évolution des recherches. « On fait du découpage de territoire, on va faire un log de toutes les démarches qu'on a faites et les coordonnées GPS des points qui peuvent être d'intérêt », explique le lieutenant Pétrin.

Quadrillage sonore

Les policiers utilisent la technique du quadrillage sonore pour retrouver les deux hommes disparus, puisqu'ils ont de bonnes raisons de croire qu'ils sont toujours en vie et conscients. Chaque policier se place à distance égale dans un périmètre de recherche ciblé, puis siffle pendant 10 secondes. Ils attendent ensuite une réponse des disparus. Si personne ne donne signe de vie, ils poursuivent leur chemin sur quelques mètres avant de recommencer.

Sauvetage réussi!

Les efforts portent leurs fruits : les randonneurs, incarnés par de jeunes policiers, sont retrouvés. L'un des deux simule une blessure au genou. Un ambulancier qui participe à la pratique vient le soigner. 

L'exercice a permis aux équipes de tester tant les techniques que les équipements. La constable Corine Laprise, qui a participé à la simulation, assure que les policiers sont prêts si une vraie disparition survient. « Totalement prêts! », assure-t-elle.

Plus d'articles