Retour

Six jours pour courir 430 kilomètres : c’est parti pour Olivier Duhaime

Le défi est de taille, mais Olivier Duhaime semblait prêt à le relever, dimanche matin. Au cours des 6 prochains jours, le jeune homme de 27 ans parcourra l'équivalent de 10 marathons entre Québec et Ottawa. Son objectif est simple : inciter les gens à se lever du sofa et à bouger.

« C’est la première fois que je m’apprête à faire quelque chose comme ça, a expliqué Olivier vers 6 h du matin devant l'Assemblée nationale, juste avant de faire ses premières foulées. Ça va être particulier de prendre le départ d’une course seul! »

L’athlète, dont le travail est celui d’attaché politique, est un habitué de la course à pied. Il a déjà participé à des marathons, des ultra-marathons et des courses Ironman.

Néanmoins, l’idée de franchir en seulement six jours la distance qui sépare les collines parlementaires de Québec et Ottawa, en solitaire de surcroît, a quelque chose de particulier.

« Une course, habituellement, tu t’inscris et on s’occupe de toi. Là, ça a été vraiment du planning de A à Z! » dit-il.

L'importance de bouger

En créant sa propre aventure, Olivier Duhaime voulait non seulement se lancer un défi à lui-même, mais aussi à toute la population.

« La course est un sport individuel et j’ai essayé avec cette semaine-là d’en faire un sport collectif, c’est-à-dire d’inciter les gens à courir. »

Le jeune sportif sait bien que tout le monde ne peut s’élancer dans des courses comme la sienne, mais cela n’est pas une raison pour éviter l’activité physique.

« Premièrement, c’est de respecter sa distance. On a tous une distance! Les gens qui font 5 ou 6 kilomètres, peut-être en faire 6 ou 7 pour se dépasser et sortir de sa zone de confort! »

Quant à sa décision de relever son défi entre la fête nationale du Québec et les célébrations de la Confédération, il affirme que c’est un « clin d’œil » à sa passion pour la politique.

« J’aime bien dire à la blague que c’est possible d’aimer le Québec et le Canada à la fois. Je me suis dit pourquoi pas partir le lendemain de la Saint-Jean et arriver la veille de la fête du Canada? »

D’ici son arrivée à Ottawa, le 30 juin, Olivier Duhaime s’arrêtera notamment à Grondines, Yamachiche et Repentigny.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine