Retour

Six mois dans la collectivité pour avoir fraudé sa fille

Un homme de 50 ans qui a dilapidé l'héritage de sa fille est condamné à purger une peine de six mois de détention dans la collectivité. Éric Perron de Québec a détourné 35 000 $ que son défunt père avait légué à sa petite-fille dans un régime d'épargne-études.

Un texte de Yannick Bergeron

Le père a reconnu ses torts et espérait obtenir une simple probation pour sa fraude. La poursuite réclamait une peine de 12 mois tout en laissant la porte ouverte à ce qu'elle soit purgée dans la communauté.

Le juge Christian Boulet a écarté l'imposition d'une simple probation, mais a imposé six mois de détention dans la collectivité en raison de l'abus de confiance commis.

« Le fait d'avoir été trahi ainsi par son propre père a brisé les liens importants qui les unissaient », a fait valoir le juge. Le père a commencé à piger dans l'héritage de sa fille après avoir éprouvé des problèmes financiers.

Éric Perron devra demeurer à sa résidence pendant les trois premiers mois de sa peine, sauf pour se rendre au travail. Il devra aussi respecter un couvre-feu.

Le juge lui interdit de communiquer avec la victime pendant la durée de sa peine.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?