Retour

Ski acrobatique : plusieurs athlètes de Québec au sein de l'équipe olympique

Cinq athlètes de la région de Québec feront partie des 22 membres de l'équipe canadienne de ski acrobatique aux prochains Jeux olympiques d'hiver. La formation a été présentée officiellement lundi matin dans une école secondaire de Montréal.

Un texte de Jean-Philippe Martin

Philippe Marquis (bosses)

Alors qu’il se prépare à vivre ses derniers Jeux olympiques, Philippe Marquis a craint qu’une blessure au genou droit vienne tout gâcher.

L’athlète de Québec a prouvé aux dirigeants de l’équipe canadienne que sa jambe peut tenir le coup, mais il a encore beaucoup de travail de rééducation devant lui avant d’enfiler le dossard de la compétition olympique.

« Chaque jour, on va en faire un peu plus, on va s’asseoir avec les entraîneurs, explique-t-il. On a deux semaines avant les Jeux olympiques. C’est une course contre-la-montre, mais ce n’est pas un 100 mètres. Je ne serai peut-être pas à 100 % aux Jeux olympiques, mais un Philippe Marquis à 80 %, c’est un athlète très dangereux quand même. »

Audrey Robichaud (bosses)

Audrey Robichaud en est à ses derniers milles avec l’équipe canadienne de ski acrobatique. À 29 ans, elle participera à ses troisièmes Jeux olympiques, après Turin en 2006 et Sotchi en 2014.

Une blessure au genou l’avait ralentie en Russie, mais cette fois, elle se dit en pleine forme à l’aube des Jeux de Pyeongchang.

« On dirait que je ne réalise pas encore ce qui se passe. Même après deux Jeux olympiques, c’est toujours aussi excitant, raconte-t-elle. L’engouement ne baisse pas de deux secondes. J’ai vraiment hâte. Je vais aborder ces jeux-là comme mes autres compétitions. Nous avons une équipe très forte. On peut s’attendre à très bon show. »

Lewis Irving (sauts)

Lewis Irving s’est rapidement imposé comme l’un des meilleurs skieurs acrobatiques au pays, à l’épreuve des sauts. Recrue de l’année de la FIS en sauts en 2015, Irving a décroché en décembre dernier son premier podium lors d'une épreuve de la Coupe du monde, en Chine.

« Je n'y crois pas vraiment encore. Je me sens comme si je partais pour une autre Coupe du monde ou une compétition normale. C’est sûr que ça va changer quand on va prendre l’avion, mais pour l’instant, ça va, je ne suis pas trop nerveux. Mon but, c’est d’y aller étape par étape, de faire mes meilleurs sauts et on verra les résultats. »

Kim Lamarre (descente acrobatique)

Spécialiste de la descente acrobatique (slopestyle), Kim Lamarre a remporté la médaille de bronze dans lors des Jeux olympiques de Sotchi en 2014.

Depuis cette performance, la skieuse de Lac-Beauport n’est jamais remontée sur le podium. Il faut dire que la skieuse de Lac-Beauport a été blessée plus souvent qu’à son tour: commotion cérébrale, blessure à l’épaule, blessure au dos…

Pour elle, un retour parmi l’équipe olympique représente une victoire en soi.

Alex Beaulieu-Marchand (descente acrobatique)

Alex Beaulieu-Marchand a subi une sévère commotion cérébrale, en décembre dernier, lors d’une descente d’entraînement du Dew Tour, au Colorado.

De retour sur ses skis, il se prépare à retourner au Colorado, à Aspen, pour participer au X-Games, en espérant retrouver ses repères et peaufiner sa préparation en vue des JO.

Pour l’athlète de Saint-Augustin-de-Desmaures, il s’agit d’une deuxième participation aux Jeux olympiques. Il avait terminé 12e du slopestyle en 2014.

Plus d'articles