Retour

Soirée de recueillement en mémoire des victimes de Ouagadougou

Une centaine de personnes ont participé à une soirée de prières organisée lundi par la Paroisse du Bon Pasteur à la chapelle du Lac-Beauport. Yves Carrier, l'une des six victimes québécoises de l'attaque de Ouagadougou, venait régulièrement s'y recueillir.

Un lampion pour chacun des disparus a été allumé et placé devant leurs photos sur l'autel. La soirée a été marquée par des prises de parole, des chants de la chorale et des prières. Frédéric Carrier, le fils d'Yves, avoue avoir été touché par la présence d'autant de membres de la communauté.

« Ça fait chaud au cœur. Personne n'est insensible à ça », a-t-il dit.

Les témoignages d'admiration de résidents de Lac-Beauport lui ont aussi rappelé à quel point son père avait touché des gens de son vivant.

Des funérailles communes

Les corps des coopérants tués dans l'attentat doivent arriver à Montréal, mardi, en fin d'après-midi. Les familles devront toutefois patienter jusqu'à jeudi la semaine prochaine avant qu'ils soient rapatriés à Québec.

Il reste encore des formalités à remplir au laboratoire judiciaire à Montréal, explique Frédéric Carrier.

« On s'est fait assurer que ce serait réglé très vite et que les obsèques vont pouvoir avoir lieu comme on veut hypothétiquement la semaine prochaine. »

Les funérailles communes pour cinq des six victimes auront lieu probablement le 6 février.

 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine