Retour

Son « amour » pour Alexandre Bissonnette le conduit en prison pour 4 mois

Antonio Dion qui est amoureux de l'auteur de la tuerie à la grande mosquée de Québec est condamné à 4 mois de prison après avoir proféré des menaces de mort à l'endroit de la communauté musulmane.

Un texte de Yannick Bergeron

Le mois dernier, Dion a été arrêté alors qu'il assistait aux observations sur la peine de Bissonnette.

Il avait alors dit à un constable spécial, en fixant son arme de service : « si je me trouve une arme, je vais faire exactement comme Alexandre, parce que j'aime Alexandre ».

Le juge Steve Magnan interdit à l'homme de 55 ans de communiquer avec Alexandre Bissonnette pendant toute la durée de sa probation de trois ans. Il s'agit d'ailleurs de la plus longue période de probation permise par la Loi.

L'avocat d'Antonio Dion avait demandé de ne pas lui imposer d'interdiction de contact avec le tueur de la mosquée.

En plus de ne pas accéder à cette demande, le juge Magnan défend aussi à Dion d'assister aux audiences de la cause de Bissonnette.

« Vous avez beaucoup de travail à faire sur vous. Vous avez beaucoup d'autres choses à faire que de venir au palais pour écouter ces audiences », a justifié le juge.

Enfance difficile

Une agente de probation avait brossé le portrait de Dion pour aider le juge à déterminer sa peine.

Le quinquagénaire a connu une enfance difficile marquée par la violence. Il n'a pas d'ami et souffre d'isolement, selon Isabelle Talbot du service de probation.

Dion a connu Bissonnette en prison alors qu'il purgeait une peine pour fraude.

Il a d'ailleurs plusieurs antécédents judiciaires pour ce type de crime.

Il ne nourrit aucune animosité envers la communauté musulmane. Il a prononcé ses paroles menaçantes dans le but de se retrouver derrière les barreaux, où il espérait renouer avec Alexandre Bissonnette.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Regardez la réaction de cette fille!





Rabais de la semaine