Retour

Statut de capitale nationale : Paul Shoiry craint une « mise en tutelle » des arrondissements

Si le projet de loi est adopté tel quel, un vote au deux tiers du conseil municipal pourrait renverser les décisions prises dans les arrondissements.

Lundi, le maire Régis Labeaume a fait valoir qu'il utiliserait ce pouvoir pour réorganiser les services de proximité et confier, par exemple, les opérations de déneigement de l'ensemble de la ville à l'arrondissement Sainte-Foy–Sillery-Cap-Rouge.

« Transformer l'organisation des services de la ville en cours de mandat, pour nous, ne respecte pas ce qui a été dit aux citoyens de Québec. [...] Si c'est la volonté du gouvernement et du maire de le faire, ça devrait être fait seulement après la prochaine élection », a fait valoir le chef de l'opposition, Paul Shoiry, devant la commission parlementaire qui étudie le projet de loi.

On ouvre la porte à ce que le conseil de ville puisse graduellement mettre en tutelle un conseil d'arrondissement.

Paul Shoiry, chef de l'opposition à l'hôtel de Ville

L'élu de Démocratie Québec ne croit pas non plus aux économies évoquées par Régis Labeaume devant la commission parlementaire. Il cite en exemple les nombreux problèmes des dernières années en matière de déneigement et de collecte des ordures.

« Malgré les réorganisations, malgré les coupures de postes et les contrats donnés au privé, la Ville de Québec continue d'augmenter ses services et ses dépenses plus rapidement que l'inflation », soutent M. Shoiry.

La centralisation a déjà commencé

Le conseiller de Démocratie Québec fait aussi remarquer que la centralisation a déjà débuté dans certains arrondissements. Les services administratifs dans Beauport et Charlesbourg et ceux de La Haute-Saint-Charles et des Rivières sont en voie d'être fusionnés.

L'administration Labeaume pourrait-elle aller jusqu'à fusionner l'ensemble des services et faire passer le nombre d'arrondissements à Québec de six à quatre? « C'est ce que certaines personnes nous disent à l'interne », laisse tomber Paul Shoiry.

Les consultations sur le projet de loi 109 se poursuivent aujourd'hui et demain à l'Assemblée nationale.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?