VIDÉO - Une prise de conscience s'est imposée en 2015 sur les allégations d'agression et de harcèlement sexuel dans les Forces canadiennes. D'abord avec le dévoilement du rapport de l'ex-juge à la Cour Suprême Marie Deschamps. Puis de la mise en place d'un plan de l'armée afin de contrer les comportements sexuels inappropriés. Pour l'ex-réserviste de Lévis Stéphanie Raymond, celle par qui cette problématique a été médiatisée, l'année 2015 marque le début d'une guérison.

Un reportage de Cathy Senay

Plus d'articles

Commentaires