Retour

Stevenson et Williams fils prêts à l'affrontement

Pas d'attaques verbales. Tout au plus, quelques sourires arrogants. Adonis Stevenson (27-1-0, 22 K-O) et Thomas Williams fils (20-1-0, 14 K-O) se sont soumis à un face-à-face sans grande animosité lundi matin à Québec, à moins de deux mois de leur combat de Championnat du monde des mi-lourds de la World Boxing Council (WBC) le 29 juillet au Centre Vidéotron.

Un texte de Jean-Philippe Martin

Il faut dire qu'Adonis Stevenson s'est présenté au point de presse plutôt détendu, lunettes de soleil au visage... et en retard de 40 minutes.

Il jure toutefois ne pas prendre le combat et son adversaire à la légère.

« Je sais que c'est un cogneur en puissance. Quand je l'ai vu gagner contre Edwin Rodriguez, j'ai dit à mon gérant Al Haymon : "C'est ce combat-là que je veux" parce qu'il [Williams fils] frappe fort. »

Williams fils, un pugiliste de 28 ans, est le neuvième aspirant au titre. Il a surpris bien des experts en avril dernier, en passant le K-O à Edwin Rodriguez au 2e round, ce qui lui a valu d'affronter Stevenson.

À sa première occasion pour le titre mondial, le boxeur américain compte surprendre, encore une fois.

« La dernière fois, j'étais supposé perdre. Après ma victoire contre Rodriguez, des gens m'appelaient pour me remercier de leur avoir fait gagner beaucoup d'argent à Las Vegas! J'adore le rôle du négligé! Ça me fait apprécier encore plus la victoire! », lance le boxeur originaire de Fort Washington, au Maryland.

Dans un élan d'assurance, Williams s'est même permis de remettre en question les qualités de Stevenson, qui tentera de défendre son titre pour une septième fois consécutive.

« Je ne veux pas paraître irrespectueux, mais tout ce que Adonis a, c'est une bonne gauche! Il n'a pas de crochet, son jeu de pied est mauvais, il manque de rapidité et il n'a pas une bonne défensive. Il bat tout le monde qu'avec sa main gauche. C'est tout ce qu'il a! Si vous voulez gager sur un gars qui ne compte que sur sa gauche, allez-y! »

En attendant Kovalev

Même si Thomas Williams promet d'être un adversaire coriace, les amateurs auraient préféré un duel entre Stevenson et le champion WBA, WBO et IBF des mi-lourds, le Russe Sergey Kovalev, pour l'unification des titres. Talonné sur le sujet, le boxeur québécois de 38 ans s'est contenté de dire que le combat aura lieu.

« Ce que je peux vous dire, c'est que ça va arriver. »

Le promoteur Yvon Michel s'est permis d'ajouter que le combat pourrait être présenté en 2017, mais Stevenson doit d'abord vaincre Williams et ensuite affronter l'aspirant numéro 1, Eleider Alvarez. Et il faudra s'entendre sur le choix d'un diffuseur. Les combats de Kovalev sont diffusés à HBO, tandis que Stevenson est lié à au réseau Showtime.

« C'est sûr qu'on a encore des obstacles à franchir. Six mois dans la boxe, c'est une vie complète. Ce que je peux dire, c'est que Adonis le veut et que Kovalev le veut. On va tout mettre en marche pour que ça puisse fonctionner », a précisé le président de GYM.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine