Retour

Stoneham : les conseillers démissionnaires reprochent au maire son manque d'écoute

Les trois conseillers démissionnaires de l'équipe du maire Robert Miller, à Stoneham, reprochent à leur ancien chef son manque de transparence et d'écoute.

L'attitude du maire Robert Miller dans le dossier de la fusion des services incendies avec les municipalités de Lac-Beauport et Sainte-Brigitte-de-Laval a été un tournant pour les élus qui ont décidé de siéger comme indépendant.

Les conseillers maintiennent qu'ils ont été tenus à l'écart des discussions. « J'aurais aimé avoir plus d'informations concernant la mise en commun des services incendies. J'aurais aimé être plus impliquée », affirme Marie-Ève D'Ascola.

Le conseiller Louis-Antoine Gagné soutient pour sa part que les élus ont été informés de l'avancée des discussions dans le dossier de la fusion moins d'une heure avant la tenue d'un vote à ce sujet.

« On a été mis un peu devant les faits accomplis. On s'est ralliés à l'équipe à cause de la ligne de parti, mais j'aurais aimé avoir plus d'informations avant de voter. »

La conseillère Édith Coulombe en avait assez d'être tenue à l'écart des discussions. « Moi, je me suis engagée il y a six ans parce que je voulais bien servir la population avec transparence et intégrité. Cette écoute-là, je trouve qu'elle manquait dans les derniers mois. »

Le maire Miller se retrouve isolé au conseil municipal après le départ des élus de son équipe. Il entend toutefois rester en poste jusqu'à la fin de son mandat et assure qu'il est prêt à travailler dans l'intérêt de la population.

Plus d'articles

Commentaires