Retour

Stratagème de type Ponzi : accusé pour une fraude de 500 000 $

Réjean Thiboutot, un homme qui se décrit comme étant un conseiller financier, fait face à la justice pour une fraude de type Ponzi, un stratagème consistant à payer ou à rembourser des investisseurs avec l'argent d'investisseurs subséquents. L'homme de Québec âgé de 53 ans aurait fait une dizaine de victimes pour un montant total d'un demi-million de dollars.

Un texte de Yannick Bergeron

Selon le premier témoignage d'un expert-comptable au palais de justice de Québec, lundi, Réjean Thiboutot a recruté des investisseurs en leur promettant des taux de rendement alléchants.

Richard Forand a examiné les états financiers et les contrats de placement - d'une seule page - de l'accusé.

Selon lui, Réjean Thiboutot offrait des placements à court terme, parfois de quelques jours, avec des taux d'intérêt variant de 10 % à 25 %.

« Je peux mettre ma main dans le feu qu'aucune institution financière n'offre de tels rendements », a observé l'expert-comptable.

Le comptable a informé la Cour que certains rendements promis donnaient, sur une base annuelle, un taux d'intérêt de 1825 %.

En plus d'offrir des taux défiants toutes concurrences, les placements étaient garantis, « une situation anormale dans le monde des finances », a fait valoir le juricomptable.

L'expert a identifié six comptes bancaires différents utilisés par Réjean Thiboutot pour encaisser les chèques des présumées victimes.

Selon le témoin, l'accusé utilisait l'argent des nouveaux investisseurs pour rembourser les intérêts promis aux premiers, ce qui constitue une fraude de type Ponzi.

Des victimes ne portent pas plainte

Fait particulier, d'autres investisseurs ont choisi de ne pas porter plainte à la police contre le conseiller financier qui ne détenait pas de permis de l'Autorité des marchés financiers.

L'homme d'affaires controversé Jean-Noël Lacroix et quatre autres personnes lui ont réclamé 2 706 265 $ dans une poursuite civile en 2012.

L'affaire s'est réglée pour un montant qui n'a pas été divulgué.

Pendant le processus, M. Lacroix et d'autres investisseurs ont réussi à faire saisir la maison de Réjean Thiboutot.

Le procès doit se dérouler toute la semaine devant la juge Chantale Pelletier de la Cour du Québec.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards