L'humoriste montréalais Sugar Sammy a présenté l'un des derniers spectacles de sa tournée En français svp, devant un parterre conquis au parc de la Francophonie samedi soir. La tête d'affiche du festival ComediHa! a déclenché les rires avec ses références aux sujets régionaux plus sensibles.

Un texte de Stéphanie Tremblay

Devant plusieurs centaines de personnes rassemblées à la belle étoile, il a décrit Québec comme son village préféré, un endroit où il irait vivre s'il n'avait pas d'ambition. Il s'est gentiment moqué de notre aéroport « international », avec ses vols qui ne mènent qu'à Sept-Îles. Il est même revenu sur la saga des écolobus.

Sugar Sammy n'a pas épargné son public avec l'humour baveux et irrévérencieux qu'on lui connaît. Parmi ses cibles de prédilection : les souverainistes, les femmes, les Latinos et Shawinigan. D'ailleurs, il s'est fait un malin plaisir de revenir sur le froid qu'il avait jeté en 2014 en déclarant que Shawinigan était « l'endroit où les rêves vont pour mourir ».

Fidèle à son habitude, ses interactions avec la foule étaient nombreuses et toujours divertissantes. Son talent d'improvisateur fonctionne à merveille, tout comme sa capacité à imiter les accents.

Il a terminé sa performance en remerciant chaudement son public de lui avoir permis de présenter un humour différent. Une ouverture qui l'a mené aux quatre coins de la province depuis 4 ans déjà avec son premier spectacle solo en français.

Sugar Sammy a offert un 2 pour 1 au public de Québec samedi soir. Après son spectacle d'un peu plus d'une heure en français au parc de la Francophonie, il a troqué la langue de Molière pour celle de Shakespeare au Théâtre Petit Champlain, avec son spectacle Illegal English Edition.

Ceux qui l'ont manqué pourront se reprendre dimanche.

Plus d'articles

Commentaires